L'effondrement d'un pont de glace met la banquise de l'Antarctique en péril

Les glaciers fondent en raison du changement climatique.

9 avril 2009 – Un pont de glace qui faisait le lien entre la banquise de Wilkins et deux îles de l'Antarctique s'est effondré, illustrant ainsi que les changements climatiques ont un impact palpable dans la région, selon le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

Une photo satellite prise par l'Agence spatiale européenne (ASE) montre que la bande de 40 km qui soutenait la banquise est fragmentée. La fissure a une largeur de 500 mètres.

La banquise de Wilkins, qui a la même superficie que la Jamaïque, ne cesse de se rétrécir depuis les années 1990. C'est l'une des banquises de l'Antarctique qui a commencé à se fissurer au cours des dernières décennies. Elle fait partie de la péninsule de l'Antarctique qui a connu des augmentations de température drastiques - jusqu' à 3 degrés, selon Elaine Baker qui travaille pour le PNUE.

Christian Lambrechts, qui travaille au PNUE également, dans la division d'évaluation et de prévention, a lancé un signal d'alarme. "Bien que l'effondrement de la banquise Wilkins n'aura pas de conséquence directe sur l'augmentation du niveau de la mer, il aura un impact indirect. Le délabrement va réduire la stabilité des glaciers".

"L'effondrement de la banquise va entraîner une nouvelle expansion de la surface des mers et absorber davantage de radiations solaires et accélérer le réchauffement", a-t-il ajouté.

Une recherche menée en mars 2009 par l'Organisation Météorologique Mondiale (OMM) pour l'Année Polaire Internationale (API), affirme que, contrairement aux croyances, le réchauffement de l'Antarctique est à une étape très avancée. Les chercheurs ont découvert que la fonte de glace s'accélérait et que cela pourrait affecter la circulation de l'océan.

En effet, la perte de la banquise de Wilkins, dont la hauteur était de 20 mètres et la largeur de 100 km en 1950, va permettre aux océans de gagner davantage de terrain.

Un rapport du PNUE et du service mondial de contrôle des glaciers publié en 2008, montre que la fonte et le rétrécissement des glaciers ont doublé pendant les années 2004-2005 et 2005-2006. Ces études qui mesurent l'épaisseur des glaciers montrent qu'il y a eu une perte moyenne d'environ 1,5 mètre en 2006, et d'environ 50 centimètres en 2005.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le réchauffement des régions polaires s'accélère, selon un rapport

Aucun résultat
Aucun résultat