Simul’ONU : Une étudiante sud-africaine sera Secrétaire générale

Le Secrétaire général adjoint chargé de la communication et de l’information, Kiyotaka Akasaka.

9 mars 2009 – Hannah Moosa, une étudiante sud-africaine de 24 ans, a été choisie pour être la Secrétaire générale de la première Conférence mondiale de Simul'ONU qui se tiendra à Genève du 5 au 7 août 2009 et qui aura pour thème « Les objectifs du Millénaire pour le développement – sortir un milliard de personnes de la pauvreté ».

Huit autres étudiants de différents pays (Chine, Etats-Unis, Tanzanie, Pakistan, Brésil, Ghana, Suisse, et Fédération de Russie) ont été nommés à d'autres postes de haut niveau pour la conférence, a précisé le Département de l'information des Nations Unies (DPI) dans un communiqué publié ce week-end.

« Je suis emplie d'humilité et d'honneur d'avoir été choisie pour être Secrétaire générale de la première Conférence mondiale de Simul'ONU et j'espère apporter mon savoir et mes connaissances pour cette importante initiative des Nations Unies », a déclaré Hannah Moosa, étudiante en doctorat à l'Université de Toronto.

A travers cette conférence, le DPI espère que le travail de l'ONU sera mieux compris par la jeunesse à travers le monde et que la voix des jeunes sera plus forte au sein des Nations Unies.

Tout les étudiants sélectionnés ont une grande expérience comme leader dans des conférences de Simul'ONU dans leurs pays et à l'international. Ensemble, ils apporteront leur expertise dans toute une série de domaines allant de la médecine, au droit, à l'économie en passant par les relations internationales et cela leur servira pour préparer la conférence du mois d'août.

La semaine dernière, les 9 lauréats ont participé à une formation organisée par le DPI qui leur a permis de mieux connaître les Nations Unies et pendant laquelle ils ont pu discuter avec des responsables de l'organisation.

« En acceptant cette fonction, j'espère pouvoir éduquer les jeunes sur les objectifs du Millénaire pour le développement, promouvoir les Nations Unies, et orienter l'attention sur les politiques de développement social et économique des organisations, » a dit Hannah Moosa.

Le Secrétaire général adjoint à la communication et à l'information, Kiyo Akasaka, est convaincu de l'utilité de ces conférences pour sensibiliser les jeunes aux travaux de l'ONU, ayant lui-même participé à l'un de ces programmes il y a 40 ans à Kyoto, au Japon.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Première Conférence mondiale de 'l'ONU mise en scène' à Genève en août 2009

En savoir plus


Coup de projecteur