Ban encouragé par les résultats du Sommet sur le processus de paix au Burundi

5 décembre 2008 – Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est déclaré vendredi encouragé par les résultats du Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la région des Grands lacs sur le processus de paix au Burundi, réuni par le président de l'Initiative régionale, le Président ougandais Yoweri Museveni, à Bujumbura le 4 décembre.

« Le Secrétaire général est très encouragé par les résultats du sommet. Il appelle le gouvernement du Burundi et le Palipehutu-FNL à mettre en œuvre de bonne foi, avec détermination et un sentiment d'urgence, leurs accords et les mesures inscrites dans la déclaration du sommet, afin que la dernière phase du processus de paix puisse aboutir », selon une déclaration transmise par sa porte-parole.

Selon la presse, lors du sommet, le groupe rebelle a admis qu'il devrait retirer les références ethniques à son nom s'il voulait devenir un parti politique. De son côté, le président burundais Pierre Nkurunziza, s'est engagé à intégrer des membres du Palipehutu-FNL au sein du gouvernement.

M. Ban a exprimé sa gratitude aux dirigeants de l'Initiative régionale pour le processus de paix au Burundi, le facilitateur sud-africain et l'Union africaine pour leurs efforts sans relâche destinés à aider le peuple burundais à trouver une paix durable et il les a encouragés à rester activement engagés dans leur soutien à la mise en œuvre complète de l'Accord global de cessez-le-feu.

Le Secrétaire général réaffirme l'engagement de l'ONU à poursuivre son soutien au processus de paix, en coordination avec les partenaires régionaux et internationaux, et à travailler avec ces partenaires.

Le Burundi est en pleine reconstruction après une violente guerre civile entre la majorité Hutu et la minorité Tutsi. En septembre 2006, l'Accord global de cessez-le-feu avait été signé entre le gouvernement et le Palipehutu-FNL, le principal groupe rebelle. En mai, le chef du Palipehutu-FNL, Agathon Rwasa, est retourné dans son pays, ce que le Secrétaire général a qualifié de « développement important ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

Burundi : Ban appelle gouvernement et rebelles à signer rapidement un accord de paix

En savoir plus



Coup de projecteur