Corne de l'Afrique: la situation s'aggrave pour les enfants, selon l'UNICEF

5 septembre 2008 – Trois millions d'enfants dans la région aride de la Corne de l'Afrique risquent la mort, les maladies ou les conséquences à long terme de la malnutrition en raison du manque d'eau, de nourriture et de soins médicaux dû notamment à la sécheresse, à la hausse des prix alimentaires et à la guerre, a déclaré vendredi le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

Les enfants représentent une grande proportion des 14 millions de personnes affectées et ce nombre ne cesse d'augmenter.

Des experts prédisent que des millions d'enfants supplémentaires à travers la Corne de l'Afrique pourraient été touchés si des mesures ne sont pas prises immédiatement pour faire face à la crise.

« Un fort leadership national est nécessaire à ce moment crucial et davantage de fonds internationaux doivent être rapidement mobilisés. Les risques auxquels sont confrontés les enfants et leurs familles sont immenses et il ne nous reste plus beaucoup de temps pour inverser la tendance », a déclaré le directeur régional de l'UNICEF pour l'est et le sud de l'Afrique, Per Engebak.

La sécheresse vient s'ajouter au pire conflit depuis plusieurs années dans la région, notamment dans une grande partie du centre et du sud de la Somalie et une partie de l'Ethiopie. Les autorités sont incapables de répondre aux besoins de la population et dans certains cas gênent les opérations d'assistance. Des travailleurs humanitaires, par exemple, sont interdits d'accès par des responsables dans certaines régions de la Corne de l'Afrique et dans de nombreux cas, ils sont la cible de groupes armés.

“La sécurité complique beaucoup les opérations destinées à venir en aide aux gens », selon M. Engebak. La hausse des prix alimentaires au niveau mondial est aussi un problème. Les prix des produits alimentaires ont augmenté jusqu'à 200% au cours des huit derniers mois dans certains pays affectés par la sécheresse. La hausse du prix du carburant menace également la distribution de l'aide.

En Ethiopie, le nombre de gens ayant besoin d'assistance pourrait atteindre les 4,6 millions. Actuellement, 75.000 enfants dans ce pays ont besoin d'être alimentés de manière thérapeutique. En Somalie, le nombre de gens ayant besoin d'une aide d'urgence a augmenté de 77% depuis janvier, soit un total de 3,2 millions de personnes. L'insécurité dans le port de Mogadiscio complique les opérations d'assistance.

Des cas de sévère malnutrition chez des enfants ont été constatés dans des parties de l'Erythrée et de la région de Karamoia en Ouganda où 7.500 enfants sont sérieusement malnutris et 35.000 autres à un moindre degré. Plus de 700.000 personnes n'auraient pas assez à manger à Karamoja. Au Kenya, environ 1,34 million sont touchés par l'insécurité alimentaire.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Crise alimentaire : Le fonds humanitaire d'urgence de l'ONU débloque 30 millions de dollars

En savoir plus