Le HCR préoccupé par l'augmentation du nombre de réfugiés dans le monde

17 juin 2008 – À l'approche de la Journée mondiale des réfugiés, le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres, a fait part de ses préoccupations concernant l'augmentation du nombre de réfugiés et de personnes déplacées dans le monde.

Le rapport annuel du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), intitulé « Tendances mondiales », signale en effet qu'il y avait 16 millions de réfugiés et 51 millions de personnes déplacées dans le monde à la fin 2007.

« Après avoir enregistré une baisse du nombre de réfugiés entre 2001 et 2005, nous constatons maintenant une hausse depuis deux ans, ce qui est source de préoccupation, » a indiqué aujourd'hui António Guterres à l'occasion de la présentation du rapport.

« Nous sommes désormais confrontés à un mélange complexe de défis mondiaux qui pourraient engendrer un risque accru de déplacements forcés à l'avenir. Ces défis vont des urgences nouvelles et multiples liées à des conflits dans des points chauds de la planète, à la mauvaise gouvernance, en passant par la dégradation de l'environnement liée au climat qui renforce la compétition pour des ressources rares et par la très forte hausse des prix qui frappe avec une dureté particulière les pauvres et qui est source d'instabilité dans de nombreux endroits. »

Le rapport signale que le nombre de réfugiés et de personnes déplacées dont le HCR a la responsabilité a augmenté de 2,5 millions l'année dernière, atteignant le chiffre record de 25,1 millions. Ce phénomène est principalement lié à la volatilité de la situation en Iraq.

En 2007, les Afghans (environ 3 millions) et les Iraquiens (environ 2 millions) représentaient plus de la moitié des réfugiés à la charge du HCR, tandis que les Colombiens arrivent en tête de liste des groupes de personnes déplacées dont s'occupe le HCR, avec 3 millions de personnes.

Le HCR est particulièrement préoccupé par le sort des 12 millions d'apatrides de la planète, ainsi que des chercheurs d'asile et des réfugiés et personnes déplacées de retour chez eux.

« Notre objectif est de trouver des solutions à long terme pour les réfugiés », a signalé Antonio Guterres. « Ces solutions incluent le rapatriement volontaire une fois que les conditions dans le pays d'origine le permettent ; l'intégration dans les pays de premier asile ou la réinstallation dans un pays tiers. Nous pouvons rendre compte d'un certain progrès dans tous ces domaines en 2007, mais le chemin est encore long. »

La Journée mondiale des réfugiés est célébrée le 20 juin de chaque année.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le HCR demande la fin du statut de réfugié pour les Sierra-Léonais

En savoir plus





Coup de projecteur