Le Conseil de sécurité condamne les attaques contre le gouvernement tchadien

4 février 2008 – Par la voie d'une déclaration présidentielle, le Conseil de sécurité a condamné « fermement » ce matin les attaques et « toutes les tentatives de déstabilisation par la force » du Tchad.

« Le Conseil approuve la décision du 2 février 2008 par laquelle l'Union africaine a condamné avec fermeté les attaques perpétrées par des groupes armés contre le gouvernement tchadien, exigé la cessation immédiate de la violence et appelé tous les pays de la région à respecter l'unité et l'intégrité territoriale des États membres de l'Union africaine », affirme une déclaration prononcée en séance par le président du Conseil pour le mois de février, le représentant du Panama.

Le Conseil salue par ailleurs la décision prise par l'Union africaine de charger le 'Guide libyen', le colonel Mouammar Kadhafi et le président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, de « prendre la direction des efforts destinés à inciter les parties à mettre un terme à la confrontation et parvenir à une solution négociée de la crise ».

Le Conseil de sécurité a d'autre part réaffirmé son plein appui à la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) et à la force de l'Union européenne (EUFOR TCHAD/RCA) dont il autorisé le déploiement.

Il exprime enfin son « inquiétude pour la sûreté et la sécurité du personnel humanitaire, du personnel des Nations Unies et du personnel et du matériel de l'Union européenne déployés au Tchad ».

En savoir plus