Attentat d'Alger : l'ONU attend un rapport d'enquête pour le 11 janvier

7 janvier 2008 – Le Secrétaire général a confirmé aujourd'hui attendre un rapport d'enquête sur les conditions de sécurité au siège des Nations Unies à Alger à la veille de l'attentat qui a coûté la vie à 17 fonctionnaires de l'Organisation.

« J'ai donné instruction au Secrétaire général adjoint pour le département de la sécurité de me remettre son propre rapport sur l'attentat terroriste le 11 janvier », a rappelé le Secrétaire général, lors d'une conférence de presse à New York.

« Sur cette base, nous allons renforcer les mesures de sécurité pour notre personnel et nos locaux, et j'en discuterai avec les États Membres », a indiqué le Secrétaire général.

En réponse à une question d'un journaliste sur des informations qui auraient été relayées à New York, sur le risque posé par Al Qaeda, par Babacar Ndiaye, responsable de la sécurité à Alger et décédé dans l'attentat, le Secrétaire général a indiqué que l'ONU « n'avait pas reçu d'avertissement préalable » et qu'il attendait d'avoir les résultats du rapport de David Veness.

Ban Ki-moon a par ailleurs rappelé que ce sont les États Membres qui sont responsables en premier ressort de la sécurité du personnel des Nations Unies.

L'attentat d'Alger du 11 décembre 2007 a détruit le bâtiment du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et endommagé un bâtiment annexe abritant le personnel du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).