Sri Lanka : l'ONU regrette la rupture du cessez-le-feu avec les Tigres tamouls

3 janvier 2008 – Le Secrétaire général s'est déclaré aujourd'hui préoccupé par le terme mis à l'Accord de cessez-le-feu entre le gouvernement sri-lankais et les Tigres de libération de l'Eelam Tamoul (LTTE), a rapporté sa porte-parole, à New York.

Affirmant regretter la décision prise par le gouvernement du Sri Lanka, le Secrétaire général s'est déclaré « profondément préoccupé par le retrait de l'Accord sur fond d'une intensification des combats dans le Nord et d'un accroissement des violences à travers le pays, y compris à Colombo ».

« Le Secrétaire général exhorte toutes les parties concernées à garantir la protection des civils et à permettre l'accès de l'assistance humanitaire dans toutes les zones affectées ».

Ban Ki-moon a souligné la nécessité de mettre fin, d'urgence, aux effusions de sang au Sri Lanka, grâce à une solution politique.