Sri Lanka : l'enrôlement d'enfants soldats se poursuit

28 décembre 2007 – Tant les Tigres de libération de l'Eelam tamoul que la faction divergente « Karuna » ont poursuivi leurs pratiques de recrutement d'enfants soldats, affirme un rapport du Secrétaire général publié aujourd'hui.

« Une légère amélioration a été observée en ce qui concerne la libération des enfants associés aux Tigres de libération de l'Eelam tamoul et au Tamil Makkal Viduthali Pulikal (TMVP)/faction Karuna », mais « ces deux groupes continuent d'enlever des enfants, de lancer des attaques contre les civils, les écoles et les hôpitaux, et d'entraver le passage des organismes d'aide humanitaire », affirme le rapport.

Dans ce document, qui porte sur la période allant du 1er novembre 2006 au 14 septembre 2007, le Secrétaire général demande aux Tigres tamouls et au TMVP/faction Karuna de « mettre un terme aux enlèvements, au recrutement et à l'emploi d'enfants, de libérer tous les enfants qui sont dans leurs rangs, et de se soumettre aux procédures transparentes de libération et de vérification qui ont été mises en place »

Il leur demande aussi d'élaborer, en coopération avec l'équipe de pays des Nations Unies, des plans d'action qui soient conformes aux normes internationales.

Il note toutefois le geste accompli par les Tigres de libération de l'Eelam tamoul d'avoir accepté d'intensifier le dialogue avec le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) au sujet de la libération des enfants soldats.

Du côté gouvernemental, le rapport salue la création d'une équipe multidisciplinaire sur les enfants et le conflit armé, lui demandant « de présenter dans les plus brefs délais un rapport sur les allégations selon lesquelles les forces de sécurité gouvernementales prêtent leur concours au TMVP/faction Karuna pour le recrutement forcé d'enfants ».