La désertification, un des plus grands défis à l'environnement, selon un rapport de l'ONU

28 juin 2007 – La désertification, exacerbée par les changements climatiques, représente « le plus grand défi environnemental de notre époque », affirme un nouveau rapport de l'Université des Nations Unies qui prévient que sans des politiques pour la combattre, les gouvernements devront faire face à des migrations de populations en masse.

La perte de productivité des sols et la dégradation de l'environnement pose une « menace imminente à la sécurité internationale », affirme un communiqué de l'Université des Nations Unies publié aujourd'hui à New York.

Un tiers de la population de la planète, soit environ deux milliards de personnes, sont des victimes potentielles des effets de la désertification, affirme le rapport.

Ce dernier prévient qu'en conséquence ce sont près de 50 millions de personnes qui pourraient être déplacées dans les 10 prochaines années.

Le rapport préconise des mesures à l'échelle mondiale et nationale : une réforme de la gestion des terres, un terme au pâturage excessif, à la surexploitation des terres, aux pratiques d'irrigations non durables et la mise en place de nouvelles sources de revenu pour les populations qui habitent dans ces régions.

L'UNU souligne aussi qu'il faut rejeter la notion selon laquelle « l'aridité et la rareté de l'eau sont des phénomènes inévitables ».

Le rapport suggère de mieux informer les populations locales et de leur donner les pouvoirs et les moyens de protéger leurs terres au lieu de poursuivre des intérêts à court terme.

Enfin, il alerte contre certaines conséquences de la mondialisation et de politiques de subvention à l'agriculture, qui peuvent avoir des effets négatifs.