Kofi Annan exhorte le Conseil des droits de l'homme à se saisir de la question du Darfour

29 novembre 2006 – Le Secrétaire général a regretté de nouveau aujourd'hui que le Conseil des droits de l'homme ne s'intéresse qu'à la question palestinienne, exhortant le nouvel organe des Nations Unies, dont la crédibilité est déjà en cause, à élargir son action à d'autres crises, comme celle du Darfour.

« Il y a très certainement d'autres situations, en dehors de celle au Moyen-Orient, qui mériteraient un examen approfondi dans le cadre d'une session extraordinaire du Conseil. Je dirais que le Darfour en est un exemple flagrant », a déclaré Kofi Annan dans un message adressé au Conseil des droits de l'homme qui ouvrait sa troisième session ordinaire.

Depuis sa création en mars dernier, le Conseil des droits de l'homme a tenu trois sessions extraordinaires, toutes les trois consacrées à la question israélo-palestinienne (dépêche du 21.11.06).

En revanche, le Conseil ne s'est pas penché sur la question du Darfour. Les violations graves des droits de l'homme commises dans cette région du Soudan ont pourtant été dénoncées, à plusieurs reprises, par le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) et par le Secrétaire général.

« Si le Conseil des droits de l'homme entendait remplir son mandat et prendre la place qui lui revient en tant que l'un des principaux organes des Nations Unies, il faut que son travail soit guidé par une conscience profonde de ses objectifs », a affirmé le Secrétaire général.

Kofi Annan a demandé aux 47 Etats membres du Conseil de ne pas se laisser entraîner de nouveau dans la « fracture entre le nord et le sud - entre les pays développés et les pays en développement ».

« Ce n'est qu'en vous montrant rigoureux et courageux que vous pourrez éviter de décevoir les nombreuses personnes partout dans le monde qui se tournent vers les Nations Unies pour y trouver un soutien dans leur lutte pour les droits de l'homme », a-t-il averti.

Ce message a été lu par la Haut Commissaire aux droits de l'homme, Louise Arbour, qui lors de sa propre intervention, a fait part des visites qu'elle a effectuées récemment en Israël, dans le Territoire palestinien occupé et en Haïti (dépêche du 24.11.06).

Elle a également informé le Conseil des derniers développements de la situation au Népal, au Sri Lanka, en Iraq et au Darfour.

Concernant le Darfour, elle a appelé le gouvernement du Soudan à « donner des réponses convaincantes sur ses liens bien établis avec les milices ainsi que sur l'éventuelle culpabilité de certains de ses officiers qui auraient assisté ou encouragé des actes commis par ces milices pour le compte du gouvernement ».

Le Conseil des droits de l'homme a également entendu une présentation du Conseiller spécial du Secrétaire général pour la prévention des génocides, Juan Mendez.

En savoir plus