Développement : l'Assemblée générale en débat sur les Objectifs du millénaire

27 novembre 2006 – Ouvrant un débat à l'Assemblée générale sur le développement, le Secrétaire général de l'ONU a estimé aujourd'hui que les perspectives d'atteindre les Objectifs du millénaire étaient « mitigées », appelant une nouvelle fois à reprendre les négociations du cycle de Doha.

« Franchement, les perspectives sont, au mieux, mitigées », a déclaré Kofi Annan, dans un discours prononcé à l'Assemblée générale qui tient aujourd'hui un débat informel sur le thème : « Partenariats en faveur des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) : faire le bilan et aller de l'avant ».

Adoptés par les Etats membres en 2000, les OMD visent à réduire la pauvreté dans le monde, à assurer l'éducation primaire pour tous, à promouvoir l'égalité des femmes, à réduire la mortalité infantile, à améliorer la santé maternelle, à combattre le sida, à assurer un environnement durable, à mettre en place un partenariat durable pour le développement.

« Dans l'ensemble, l'objectif relatif à la pauvreté pourrait être atteint dans le monde, grâce aux progrès remarquables réalisés en Asie. Mais les progrès relatifs à d'autres objectifs -- notamment l'objectif 7 : assurer la stabilité de l'environnement -- marquent le pas », a-t-il estimé.

« Il n'est pas trop tard pour redresser la situation. Mais il faut le vouloir, centrer les efforts et agir. La réussite des négociations de Doha consacrées au développement en est une condition sine qua non », a-t-il affirmé.

Lancé en 2001 au Qatar, le cycle de Doha vise à libéraliser le commerce mondial en faveur des pays pauvres. Mais après quatre ans de négociations, les principaux négociateurs se sont retrouvés en avril dans l'impasse.

Pour que les OMD soient atteints, les pays en développement devaient respecter l'engagement pris d'adopter des stratégies nationales à cette fin et de les appliquer en toute transparence, a ajouté le Secrétaire général.

La présidente de l'Assemblée générale, Sheika Haza Rashed Al Khalifa, a indiqué que le débat visait à identifier les obstacles qui menacent la réalisation des OMD et à explorer les nouveaux partenariats pour accélérer les progrès en vue d'atteindre ces objectifs d'ici à 2015.

La présidente a affirmé qu'afin d'avoir un véritable impact sur les groupes les plus pauvres et vulnérables du monde, il était essentiel de mettre l'accent sur les partenariats.

Elle aussi rappelé que 270 millions d'enfants dans le monde n'avaient pas accès aux soins de santé, que deux personnes sur trois dans le monde n'avaient pas accès à l'eau potable et que nous étions encore loin d'un accès universel à l'éducation primaire d'ici à 2015.

En savoir plus






Coup de projecteur