Corée du Nord : le Conseil de sécurité prévient qu'un essai nucléaire constituerait une menace à la paix

6 octobre 2006 – Le Conseil de sécurité a exhorté aujourd'hui la Corée du Nord, par la voie d'une déclaration présidentielle, à s'abstenir de procéder à un test nucléaire ainsi que de « toute mesure qui pourrait aggraver les tensions », prévenant qu'il serait considéré comme une menace à la paix et à la sécurité internationale.

Dans une déclaration présidentielle prononcée en séance, le Conseil de sécurité a souligné qu'un test nucléaire « soulèverait la condamnation universelle de la Corée du Nord par la communauté internationale » et « n'aiderait pas cette dernière dans son objectif déclaré de renforcer sa sécurité ».

« Le Conseil de sécurité souligne qu'un essai nucléaire [?] représenterait une claire menace à la paix internationale et à la sécurité et que si la Corée du Nord ignorait les appels de la communauté internationale, le Conseil de sécurité agirait dans le cadre de ses responsabilités aux termes de la Charte des Nations Unies », affirme la déclaration présidentielle.

Le document ajoute que « si la Corée du Nord mettait en oeuvre sa menace de procéder au test d'une arme atomique, cela mettrait en danger la paix, la stabilité et la sécurité dans la région et au-delà ».

La référence à la « menace à la paix et à la sécurité » aux termes de la Charte renvoie en partie à son Chapitre VII, qui autorise le Conseil à prendre des « mesures n'impliquant pas l'emploi de la force armée » ou, si elles sont considérées inadéquates, « toute action qu'il juge nécessaire au maintien ou au rétablissement de la paix et de la sécurité internationales », dont le recours à la force armée.

« Je crois que cette déclaration exprime très clairement la position du Conseil et lance un avertissement clair à la Corée du Nord », a affirmé devant la presse le représentant du Japon, Kenzo Oshima, dont le pays assume la présidence du Conseil au mois d'octobre.

Le Conseil avait adopté à l'unanimité, le 15 juillet dernier, une résolution condamnant les tirs de missile balistiques menés par la Corée du Nord et imposant des sanctions sur son programme de missiles (dépêche du 15.07.06).

« Un essai nucléaire serait une violation manifeste de cette résolution », avait estimé mercredi le président du Conseil (dépêche du 4.10.06).

En savoir plus