Le sport, « outil de développement et de paix » selon Kofi Annan

4 avril 2006 – Clôturant l'Année internationale du sport et de l'éducation physique, Adolf Ogi, Envoyé spécial du Secrétaire général pour le sport au service de la paix et du développement, a remis hier son rapport à Kofi Annan et au Président de l'Assemblée générale, Jan Eliasson lors d'une cérémonie à New York.

Au cours de son intervention, le Secrétaire général indiqué que la commémoration de l'Année internationale avait permis de toucher des millions de personnes au cours des 12 derniers mois.

• Retransmission de la cérémonie à New York[1h34mins]

Voir, sur le site de l'ONU, la page consacrée à l'Année internationale du sport

« Nous devons, à présent, passer à l'étape suivante et donner au sport une place centrale dans les efforts déployés pour atteindre les objectifs mondiaux de développement, comme l'ont demandé l'Assemblée générale en novembre dernier et les auteurs de l'Appel lancé à Magglingen en décembre, a insisté Kofi Annan ».

« Il faut pour cela que les États et les organismes des Nations Unies appuient sans réserve des programmes qui fassent du sport un outil de développement et de paix, au service de la lutte contre le sida, de l'autonomisation des femmes et des filles, de l'action antimines ou encore de la reconstruction des sociétés qui sortent d'un conflit », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a enfin souhaité que tous les partenaires, des organismes de développement à la société civile en passant par le secteur privé, les institutions de recherche, l'armée et les médias, exploitent pleinement l'extraordinaire potentiel du sport.

L'Envoyé spécial du Secrétaire général, Adolf Ogi a insisté sur l'apport du sport dans le développement socioéconomique et sur sa contribution à la paix dans le monde.

Nous sommes désormais établis en tant que bureau de l'Organisation des Nations Unies, a poursuivi M. Ogi, en évoquant la structure qu'il dirige, avant de déclarer que le sport est la meilleure école de vie et doit intégrer les priorités de l'ONU.

« Mais nous devons nous engager à coopérer et à agir davantage pour faire en sorte que le sport devienne une priorité sur l'agenda international », a-t-il estimé.

Le Président de l'Assemblée générale, Jan Eliasson, a jugé que le sport était un ciment pour unir les sociétés, saluant tous les acteurs qui se sont investis pour faire en sorte que l'Année internationale du sport et de l'éducation physique soit un succès.

« Le sport est une priorité pour les jeunes qui représentent plus de la moitié de la population et surtout les générations futures », a-t-il conclu.

Hier également, le champion de tennis Roger Federer, a été désigné Ambassadeur de bonne volonté du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

Coup de projecteur


Aucun résultat
Aucun résultat