Inondations de Tindouf : le HCR lance un appel d'urgence pour le financement d'un pont aérien

24 février 2006 – L'agence des Nations Unies pour les réfugiés a lancé aujourd'hui un appel d'urgence aux donateurs pour le financement d'un pont aérien visant à apporter une aide humanitaire à quelque 60.000 réfugiés sahraouis, victimes des inondations qui ont frappé début février la région de Tindouf, dans l'ouest de l'Algérie.

« Après deux vols effectués le week-end dernier par des avions cargo C-130 des armées de l'air italienne et portugaise, transportant au total 20 tonnes de matériel, ainsi qu'un autre vol italien prévu pour ce week-end, il n'est prévu aucun autre financement pour le moment concernant la suite du transport par voie aérienne », a indiqué aujourd'hui le porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Ron Redmond, lors d'une conférence de presse donnée aujourd'hui au Palais des Nations à Genève.

« De même, nous ne disposons d'aucune ressource financière pour affréter des vols commerciaux et transporter les 150 tonnes restantes d'articles de secours pour les réfugiés », a ajouté le porte-parole.

« Il est crucial que nous puissions faire parvenir ces articles de secours aux réfugiés, dont les maisons ont littéralement disparu, après trois jours de pluies torrentielles, il y a près de deux semaines. Plus de 50% des infrastructures dans trois camps de réfugiés ont été sévèrement endommagées, la plupart d'entre elles sont sur le point de s'effondrer », a rappelé Ron Redmond.

« Nous disposons de plus de 150 tonnes de biens de secours – 800 tentes, 43 000 couvertures, 10 000 matelas, 3 000 bâches en plastique et 8 000 jerrycans – prêtes à être transportées depuis la Jordanie. Entre 10 et 15 vols de C-130 seraient nécessaires pour les acheminer vers l'Algérie », précise l'agence pour les réfugiés.

Le premier pont aérien a été lancé le 17 février dernier, après que des pluies torrentielles se sont abattues de manière tout à fait inhabituelle sur la région désertique de Tindouf, dans l'ouest de l'Algérie, laissant sans abri plus de 60.000 réfugiés sahraouis dans trois camps.

Les cinq camps de la région de Tindouf abritent des réfugiés qui ont fui le Sahara occidental en 1975, pendant le conflit territorial pour le gouvernement de ce territoire, après le retrait de l'Espagne de la région.

Actuellement, le HCR apporte une aide à plus de 90.000 réfugiés dans les cinq camps.

Aucun résultat
Aucun résultat