CEDAW : prochaine session la semaine prochaine à New York

12 janvier 2006 – Les 23 experts indépendants du Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes (CEDAW) se réuniront à partir de la semaine prochaine - du 16 janvier au 3 février - à New York pour examiner la situation des femmes en Australie, au Cambodge, en Érythrée, dans l'ex-République yougoslave de Macédoine, au Mali, en Thaïlande, au Togo et au Venezuela.

« Ces pays, qui sont parties à la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW), se sont engagés à prendre des mesures juridiques, administratives et autres pour permettre à leurs citoyennes de jouir de leurs droits fondamentaux », indique un communiqué publié aujourd'hui à New York.

« Ces huit pays feront ainsi le bilan de leurs efforts en faveur de la promotion de la femme dans différents domaines comme l'accès à l'éducation, aux soins de santé génésique, la participation à la vie publique et politique et au développement économique et social de leur pays », précise le communiqué.

« À leur tour, les experts leur feront part de leurs préoccupations et formuleront des recommandations générales », ajoute-t-il.

La Convention a été adoptée par l'Assemblée générale en 1979 et est entrée en vigueur en 1981. Elle compte 180 États parties.

Son Protocole facultatif, qui est entré en vigueur le 22 décembre 2000, permet désormais aux femmes victimes de discrimination fondée sur le sexe de déposer des plaintes auprès du Comité.

Les États qui ont ratifié le Protocole reconnaissent la compétence du Comité à recevoir et examiner des plaintes émanant d'individus ou de groupes de personnes dès lors que tous les recours nationaux ont été épuisés.

À ce jour, le Protocole compte 70 États parties.