Syrie : la répression meurtrière doit cesser, selon Ban Ki-moon

Le Secrétaire général Ban Ki-moon devant la presse à Genève.

7 juillet 2011 – Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé une nouvelle fois jeudi les autorités syriennes à cesser leur répression meurtrière contre les manifestants et à autoriser les Nations Unies à évaluer la situation humanitaire et la situation des droits de l'homme dans le pays.

Les tueries « doivent cesser », a dit Ban Ki-moon à des journalistes lors d'une conférence de presse à Genève. « Cela ne peut pas continuer comme cela », a-t-il ajouté.

Les autorités syriennes sont critiquées pour leur répression violente contre des manifestants qui appellent à des réformes démocratiques et à davantage de libertés. La révolte ces derniers mois aurait causé la mort de 1.200 personnes et entraîné la fuite de plus de 10.000 autres en Turquie.

Il y a plusieurs semaines, le Président syrien Bachar Al-Assad a promis d'engager des réformes en réponse aux manifestations. Ban Ki-moon avait appelé le Président à prendre des mesures sans délai et d'une façon à la fois sincère et crédible.

Le Secrétaire général de l'ONU a appelé jeudi les autorités syriennes à respecter leurs engagements et à autoriser la venue d'une équipe d'évaluation humanitaire de l'ONU et d'une mission d'établissement des faits mandatée par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Syrie : une ville et des villages désertés dans le nord-ouest, selon le HCR

En savoir plus





Coup de projecteur