Dépêches de l'ONU


5 dépêches trouvées au cours des 45 derniers jours
Des responsables de l'ONU désignent des pays dont les troupes sont accusées d'abus sexuels en Centrafrique

29 janvier 2016 – Deux responsables de haut rang des Nations Unies ont révélé vendredi les noms de certains des pays dont les troupes sont accusées d'avoir commis des abus sexuels sur des mineurs en République centrafricaine (RCA), où elles avaient pour mandat, sous le drapeau de l'ONU ou non, de maintenir la paix et la sécurité.


Centrafrique : le Conseil de sécurité proroge les sanctions pour un an

27 janvier 2016 – Le Conseil de sécurité a adopté mercredi une résolution prorogeant jusqu'au 31 janvier 2017 les mesures de sanctions concernant la République centrafricaine et qui imposent un embargo sur les armes, l'interdiction de voyager et le gel des biens imposés à des groupes et individus.


Colombie : le Conseil de sécurité décide de mettre en place une mission politique de l'ONU

25 janvier 2016 – Le Conseil de sécurité a décidé lundi de mettre en place en Colombie une mission politique de l'ONU, qui fera partie d'un mécanisme tripartite chargé de superviser et vérifier la mise en œuvre d'un futur accord sur un cessez-le-feu et la cessation des hostilités entre le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).


Centrafrique : les résultats du 1er tour des législatives annoncés, selon la MINUSCA

13 janvier 2016 – La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA) a indiqué mercredi que l'Autorité nationale des élections (ANE) avait annoncé la veille les résultats définitifs du premier tour des élections législatives qui s'est déroulé le 30 décembre, le même jour que le scrutin présidentiel.


Le Haut-Commissaire aux droits de l'homme demande au Yémen de renoncer à expulser son représentant dans le pays

8 janvier 2016 – Le Haut-Commissaire aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a exhorté le gouvernement du Yémen à revenir sur sa décision de déclarer son répresentant dans le pays persona non grata, la qualifiant d'« injustifiée, contre-productive et dommageable pour la réputation du gouvernement et de ses partenaires de la coalition ».