Principales ressources :

Le Président Gusmão (à gauche) et le secrétaire général, Kofi Annan, pendant la cérémonie au siège de l’ONU à New York.
La République démocratique du Timor-Leste (auparavant Timor oriental), première nation du millénaire à obtenir l’indépendance, devient le 191e État membre de l’ONU.
“Notre peuple a lutté pour sa liberté pendant plus de deux décennies et le 30 août 1999 fut le jour de la libération, le jour de la démocratie" - Déclaration du Président Xanana Gusmão à l’Assemblée générale
Dirigeants du Timor-Leste avec le secrétaire général Kofi Annan: (de gauche à droite) le Ministre des Affaires étrangères, José Ramos-Horta; le Premier Ministre Mari Alkatiri et le Président Xanana Gusmão.
  Dates à retenir :
Le 27 SEPTEMBRE 2002, l’Assemblée générale de l’ONU approuve l’adhésion du Timor-Leste comme le 191e État membre.
Le 17 AVRIL 2002, annonce officiel par l’ONU du premier président-élu du Timor oriental, M. Xanana Gusmao.
Le 14 AVRIL 2002, les citoyens du Timor oriental élisent leur premier président.
En AOUT 2001, la population timoraise désigne une assemblée constituante composée de 88 membres, chargée de rédiger et de ratifier la constitution d’une nation naissante.
En AOUT 1999, une consultation populaire au scrutin direct, organisée par l’ONU, permet aux Timorais de choisir entre l’autonomie ou l’indépendance.
Déclaration de Xanana Gusmão au Conseil de sécurité (26 avril)
 Site des festivités de l’indépendance (en anglais)
 Site du nouveau Gouvernement du Timor oriental (en anglais)
L’indépendance
Les élections
Historique de l’action de l’ONU au Timor oriental :
En 1960, l’Assemblée générale de l’ONU fait figurer parmi les grands dossiers internationaux la question du Timor oriental en ajoutant ce territoire à sa liste des territoires non autonomes. À cette époque, le Timor oriental était administré par le Portugal. Presque 40 ans plus tard, un Accord entre l’ONU, l’Indonésie et le Portugal permet au peuple du Timor oriental de décider de son avenir.       Pour un historique complet, cliquez ici.

Défilé des Forces de défense le jour de l’indépendances. Le Secrétaire général Kofi Annan (à droiter) et le Ministre des affaires étrangères timorais, José Ramos-Horta. Festivités le jour de l’indépandence au Timor oriental.
Xanana Gusmao (l) et Francisco Xavier do Amaral, les deux candidats à la présidence. Electeurs faisant la queue dans la région d’ Ainaro devant un centre de vote. Sourire de l’ évêque de Dili, Filipe Ximenes Belo, au bureau de vote du territoire de la capitale.

Ressources multimédias