Dossiers d'actualité : République centrafricaine



Rapport de l'Examen indépendant externe

Principales ressources :
Secrétaire général
Conseil de sécurité

Dans un pays paralysée par l’instabilité, le bureau de maintien de la paix mandaté par le Conseil de sécurité de l’ONU en République centrafricaine (BINUCA) soutient le gouvernement dans son effort de maintien de la paix, de soutien à la réconciliation nationale, de renfort des institutions démocratiques et de promotion des droits de l’homme.

Préoccupé par la détérioration de la sécurité dans le pays, le 10 avril 2014, le Conseil de sécurité a décidé à l’unanimité d’établir une mission de maintien de la paix des Nations Unies en République centrafricaine pour protéger les civils et faciliter l’aide humanitaire. La nouvelle mission - MINUSCA - prendra en charge les responsabilités de la Mission d’appui international dirigée par l’Union africaine - MISCA - et intégrera les fonctions du BINUCA.


Abdoulaye Bathily, Représentant spécial du Secrétaire général et chef de l’UNOCA
Bureau régional de l’ONU pour la Centrafrique (UNOCA)

Officiellement lancée le 2 Mars 2011 à Libreville au Gabon, l’UNOCA a pour mandat d’assister les états membreset les organisations régionales dans leur effort de consolidation de la paix et de prévention des conflits.


Cliquer pour agrandir

La République centrafricaine a été paralysée par l’instabilité depuis des décennies. Les derniers troubles font suite à l’éviction du Président François Bozizé par la coalition rebelle Séléka en mars 2013. Malgré la mise en place d’un gouvernement de transition, de nouveaux affrontements sont survenus entre factions ainsi qu’une résurgence du banditisme et des affrontements intercommunautaires entre chrétiens et musulmans. En conséquence, des milliers de personnes ont été tuées, plus de 600.000 ont été contraintes à quitter leur foyers et la majorité de la population est devenue vulnérable à la violence.

Reportage photo - des civils retranchés à l’aéroport de Bangui