Afrique Livres

Afrique Renouveau: 
page 27
** Veuillez noter que les livres ne sont pas disponibles auprès d'Afrique Renouveau et doivent être commandés directement à la maison d'édition **

LIVRE
Social Movements, Mobilization, and Contestation in the Middle East and North Africa

édité par Joel Beinin et Frédéric Vairel (Stanford University Press, Stanford, Californie, États-Unis, 308 p., broché 24,95 dollars)

50 ans après, l’Afrique

Le monde entier a assisté avec surprise et stupéfaction aux soulèvements qui ont secoué la Tunisie et l’Égypte à la fin de 2010 et au début de 2011. Les populations d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, habituées à voir la moindre velléité d’opposition durement réprimée, ne s’attendaient pas à que ces protestations se transforment en révolutions. Pourtant, des observateurs attentifs comme ceux qui ont contribué à la rédaction de Social Movements, Mobilization, and Contestation in the Middle East and North Africa, avaient le sentiment, depuis quelques années, que quelque chose se tramait dans la région et qu’en dépit des formidables obstacles à la liberté d’expression, certaines couches sociales défavorisées trouvaient des moyens de s’organiser, d’établir des contacts et de commencer à réclamer des changements. Le plus gros des recherches et de la rédaction de cet ouvrage était achevé au moment où le “printemps arabe” a débuté. Les auteurs reconnaissent, non sans modestie, que rien dans le livre “ne laisse présager les mouvements insurrectionnels qui ont éclaté en Tunisie et en Égypte”. Mais comme le livre n’était pas encore sous impression, ils ont pu y ajouter une postface consacrée aux événements dans ces pays.

Bien qu’écrit avant les récents bouleversements, le livre fait néanmoins état des nombreuses actions de mobilisation sociale qui ont remis en question le vieux cliché simpliste d’une région politiquement immobile ou sujette à des poussées irrationnelles de terrorisme anti-occidental. Les études de cas consacrées à l’Égypte, au Liban, au Maroc, à l’Arabie saoudite et à la Turquie montrent que des ouvriers, des cadres au chômage, des populations pauvres des campagnes, des femmes, des parents des victimes politiques et autres couches de la population exploraient activement des moyens nouveaux de se faire entendre. Les études visent plus particulièrement quelques-unes des principales théories concernant les mouvements sociaux, qui ont été le plus souvent élaborées et appliquées aux sociétés développés, et expliquent comment celles-ci s’appliquent ou pas. Quelques analyses, dont celle de Beinin sur l’agitation ouvrière en Égypte, confirme le vieil adage sur les révolutions: même si elles sont le plus souvent difficiles à prévoir, elles sont généralement précédées de chocs, dont on ne prend la pleine mesure qu’avec le recul.

— Ernest Harsch

 

Beyond Numbers: Narrating the Impact of Women’s Leadership in Eastern Africa, sous la direction de Beverle Lax et Jane Godia (African Woman & Child Feature Service, Nairobi, Kenya, 2010; 116 p. ; www.awcfs.org/new/resources/publications/books)

UN Peacekeeping in Africa: From the Suez Crisis to the Sudan Conflicts, Adekeye Adebajo (Fanele, Johannesburg, Afrique du Sud, 2011; 60 p. ; free at www.ccr. org.za/images/pdfs/un_peacekeeping_synopsis_22aug2011.pdf)

Révolution numérique dans les pays en développement. L’exemple africain, Jacques Bonjawo (Dunod, Paris, France, 2011; 175 p. ; broché 19 €)

And Still Peace Did Not Come: A Memoir of Reconciliation, Agnes Kamara-Umunna (Hyperion, New York, NY, USA, 2011; 320 p. ; relié 22,99 $)

Les droits de la femme et de l’enfant, réflexions africaines, Stéphanie Lagoutte et Nina Svaneberg (Karthala, Paris, France, 2011; 240 p. ; broché 29 €)

Facing Climate Change: Building South Africa’s Strategy, Stefan Raubenheimer (Idasa, Pretoria, South Africa, 2011; 168 p. ; broché 19,95 £)

Dancing in the Glory of Monsters: The Collapse of the Congo and the Great War of Africa, Jason Stearns (PublicAffairs, New York, NY, USA, 2011; 400 p. ; broché 28,99 $)

African Awakening: The Emerging Revolutions, sous la direction de Firoze Manji et Sokari Ekine (Fahamu Books and Pambazuka Press, Oxford, UK, 2011; 329 p. ; broché 17,95 £, pdf 14,95 £)

L’Afrique au futur conditionnel, Mathurin C. Houngnikpo (L’Harmattan, Paris, France, 2011; 284 p. ; broché 25 €, e-book 18,75 €)

Successes in African Agriculture: Lessons for the Future, sous la direction de Steven Haggblade et Peter B. R. Hazell (The Johns Hopkins University Press, Baltimore, MA, US, 2010; relié 90 $, broché 45 $)

Human Rights and African Airwaves: Mediating Equality on the Chichewa Radio, Harri Englund (Indiana University Press, Bloomington, IN, USA, 2011; 308 p. ; broché 24,95 $)

L’Afrique subsaharienne: Une géographie du changement, Alain Dubresson et al (Armand Colin, Paris, France, 2011; 272 p. ; broché 26,30 €)

Has Africa Shed its Third World Status?, Peter de Haan (The Lembani Trust, Lusaka, Zambia, 2011; 132 p. ; broché 18,95 £)

The Roots of Political Instability in Nigeria: Political Evolution and Development in the Niger Basin, E.C. Ejiogu (Ashgate Publishing, Londres, R-U, 2011; 250 p. ; relié 99,95 $)

State Building and Democracy in Africa: A Comparative and Developmental Approach, John W. Forje (Nova Science Publishers, New York, NY, États-Unis, 2011; 216 p. ; relié 79 $, broché 43 $)

Obasanjo, Nigeria and the World, John Iliffe (James Currey, Oxford, R-U, 2011; 340 p. ; relié 80 $)

Madagascar dans une crise interminable, Toavina Ralambomahay (L’Harmattan, Paris, France, 2011; 138 p. ; broché 13,50 €)

Negotiating at the World Trade Organization, Vinod Rege (Commonwealth Secretariat, Londres, R-U, 2011; 224 p. ; broché 20 £ , version electronique 16 £)

Topics: