Afrique Horizon

Afrique Renouveau: 
page 24

RECHAUFFEMENT PLANETAIRE
L’Afrique se mobilise contre les changements climatiques

Les dirigeants africains exhortent les pays riches à combattre davantage le réchauffement mondial. Dans une déclaration commune publiée en janvier 2007 lors d’une réunion au sommet de l’Union africaine (UA) à Khartoum (Soudan), ils ont appelé au respect des accords internationaux, comme le Protocole de Kyoto, visant à réduire les émissions de gaz – notamment de dioxyde de carbone – qui contribuent aux changements climatiques. “Nous continuerons à exiger que les pays qui n’ont pas ratifié le Protocole de Kyoto le fassent”, peut-on lire dans cette déclaration. A ce jour, plus de 160 pays ont signé le protocole dans lequel ils s’engagent à réduire les causes du réchauffement mondial. Parmi les non-signataires figurent notamment les Etats-Unis et l’Australie.

L’UA, qui compte 53 membres, a également demandé aux pays industrialisés de respecter le principe du “pollueur-payeur” sans quoi l’Afrique qui, selon les experts, cause le moins d’émissions, pâtira le plus des changements climatiques.

Les experts présents au sommet ont également incité les pays africains à coopérer davantage afin d’atténuer les conséquences des changements climatiques.


INVESTISSEMENTS ETRANGERS
L’Afrique prête pour les investisseurs

D’après l’Agence multilatérale de garantie des investissements (AMGI), division du Groupe de la Banque mondiale, l’Afrique subsaharienne s’impose rapidement comme une destination de plus en plus attrayante pour les investisseurs. Malgré les nombreuses difficultés auxquelles se heurtent les entreprises en Afrique, il existe des “possibilités considérables de nouveaux investissements et de diversification et d’expansion des activités commerciales sur le continent”, affirme M. David Bridgman de l’AMGI.

Dans un nouveau rapport, intitulé Snapshot Africa, cet organisme estime que, étant donné la faiblesse des investissements dans le secteur des textiles, des vêtements, de l’industrie alimentaire et des boissons, de l’horticulture, du tourisme et des centres d’appels, “les investisseurs disposés à s’implanter sur ces marchés relativement sous-développés auront l’avantage d’être arrivés les premiers”. Le rapport examine le degré d’attractivité de ces six secteurs dans neuf pays d’Afrique subsaharienne: Ghana, Kenya, Lesotho, Madagascar, Mali, Mozambique, Sénégal, Tanzanie et Ouganda. Snapshot Africa est le cinquième volet d’une série d’études de l’AMGI visant à donner aux investisseurs des informations sur des zones d’investissement potentielles et à aider les gouvernements à trouver des moyens novateurs d’attirer des partenaires étrangers.

Nominations

Ms. Asha-Rose MigiroPhoto: UN Photo / Mark Garten

Mme Asha-Rose Migiro (République-Unie de Tanzanie) a été nommée Vice-Secrétaire générale de l’ONU. C’est la première fois qu’une personne originaire d’Afrique occupe ce poste important. Elle a précédemment été Ministre des affaires étrangères et Ministre du développement communautaire, des femmes et des enfants, ainsi que membre du Parlement de la Tanzanie. En qualité de Ministre des affaires étrangères, elle a présidé les réunions du Conseil des ministres de la Conférence internationale des Grands Lacs (voir page 18) et le Conseil de sécurité de l’ONU en janvier 2006.

Mr. John HolmesPhoto: UN Photo

M. John Holmes (Royaume-Uni) est le nouveau Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence de l’ONU. Diplomate de carrière depuis 1973, il a occupé diverses fonctions et a notamment été chef de cabinet chargé des affaires d’outre-mer et conseiller diplomatique du Premier Ministre John Major. En 1999, il a été fait chevalier, principalement en raison du rôle qu’il avait joué dans le processus de paix en Irlande du Nord. De 1999 à 2001, M. Holmes a été ambassadeur au Portugal puis en France.

Mr. Kiyotaka AkasakaPhoto: OECD

Le Secrétaire général de l’ONU a nommé M. Kiyotaka Akasaka (Japon) au poste de Secrétaire général adjoint à la communication et à l’information. Au moment de sa nomination, M. Akasaka était Secrétaire général adjoint de l’Organisation pour la coopération et le développement économiques. Il est entré au Ministère des affaires étrangères du Japon en 1971 et a représenté son pays auprès de l’ONU en 2000-01. Il a également occupé diverses fonctions à l’Organisation mondiale de la santé de 1993 à 1997.

Mr. B. Lynn PascoePhoto: UN Photo / Mark Garten

M. B. Lynn Pascoe (Etats-Unis) a pris ses fonctions de Secrétaire général adjoint aux affaires politiques le 1er mars 2007. Pendant ses 40 ans de carrière dans le corps diplomatique américain, M. Pascoe a occupé diverses fonctions aux bureaux soviétique et chinois et a été Secrétaire d’Etat adjoint aux affaires européennes et eurasiennes, négociateur spécial lors de conflits régionaux dans l’ex-Union soviétique, ainsi qu’ambassadeur en Malaisie et, plus récemment, en Indonésie.

Le Secrétaire général de l’ONU a nommé M. Muhammad Shaaban (Egypte) au poste de Secrétaire général adjoint au Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences. Il a précédemment été Ministre adjoint des affaires étrangères de l’Egypte chargé des questions européennes et ambassadeur au Danemark, en Lituanie et en Belgique. En 1997-98, il a été Ministre adjoint des affaires étrangères chargé des questions africaines et a géré à ce titre les relations de son pays avec les Etats et organisations régionales de l’Afrique.

Le Secrétaire général de l’ONU a nommé M. Ibrahim Gambari (Nigéria) au poste de Conseiller spécial pour le Pacte international pour l’Iraq et autres questions, au rang de Secrétaire général adjoint. Il était précédemment Secrétaire général adjoint aux affaires politiques.

M. Jan Egeland (Norvège) a été nommé par le Secrétaire général au poste de Conseiller spécial pour la prévention et le règlement des conflits, au rang de Secrétaire général adjoint. Il a plus de 25 ans d’expérience des opérations humanitaires et des processus de paix et a été Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence de 2003 à 2006.