Rio de Janeiro, Brésil

Rio Photo Le site de Rio de Janeiro est découvert par des explorateurs portugais en janvier 1502. Croyant qu’il s’agissait de l’embouchure d’un grand fleuve, ils baptisent l’endroit « Rivière de Janvier ». Les premiers établissements permanents apparaissent en 1536. Rio devient la capitale coloniale du Brésil en 1763, à la suite de Salvador de Bahia, et restera pendant les deux siècles suivants le principal centre urbain du Brésil.

Lorsque le pays se dégage de la tutelle portugaise, en 1822, Rio est promue capitale de l’empire indépendant du Brésil. L’ère impériale ne dure qu’un temps et la république est instaurée en 1889. C’est le premier coup porté à la suprématie de la ville, qui garde toutefois son statut de capitale nationale. Dans les années 1960, la construction d’une toute nouvelle capitale à Brasilia met définitivement fin à l’hégémonie politique de Rio.

La croissance démographique de Rio, deuxième ville du Brésil après Sao Paulo, s’essoufle depuis plusieurs décennies. C’est la mégalopole qui grossit le plus lentement dans les pays en développement.

Le secteur industriel a continué à s’étendre, même si Rio n’occupe plus la même place en raison de l’expansion d’autres régions métropolitaines. La confection de vêtements et les secteurs pharmaceutique, médical et alimentaire sont particulièrement importants.

Comme dans beaucoup d’autres mégalopoles, la pollution de l’air, le manque de logements, la pauvreté et l’insalubrité posent des problèmes, mais les autorités municipales déploient des efforts incessants pour les résoudre. Les rejets industriels contaminent les réserves d’eau mais on a construit des stations d’épuration et 77 % des citadins ont l’eau courante (93 % dans le centre).

Il est impossible de parler de Rio sans mentionner le carnaval, avec ses défilés et ses festivités. Tous les habitants descendent dans la rue pendant une semaine. On a même parfois l’impression que le monde entier est rassemblé à Rio pour cette occasion.

RETOUR