Les Nations Unies :
Une Introduction pour les Etudiants

Le prédécesseur de l'ONU :
La Société des Nations


La Société des Nations (SDN) fut fondée immédiatement après la première guerre mondiale. A l’origine elle comprenait 42 pays dont 26 non européens; par la suite, le nombre des pays membres est passé à 57. La SDN fut créée parce qu’un certain nombre de personnes en France, en Afrique du Sud, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis espéraient qu’une organisation mondiale pourrait veiller au maintien de la paix et éviter que les horreurs de la guerre de 1914-1918 ne se reproduisent. Grâce à l’amélioration des communications et à

La session d'ouverture de la Société des Nations
Genève, Suisse, le 15 novembre 1920.
l’expérience de la coopération au sein d’organisations internationales, il ne semblait plus utopique de penser qu’un organisme mondial pourrait être efficace. La coordination et la coopération pour le progrès économique et social devenaient importantes.

La SDN avait deux buts fondamentaux : premièrement, le maintien de la paix par une action collective; les différends devaient être soumis au Conseil pour arbitrage et conciliation et, si nécessaire, des sanctions économiques puis militaires pouvaient être prises. En d’autres termes, les pays membres s’engageaient à se défendre mutuellement contre toute agression. Deuxièmement, la SDN se donna comme objectif de promouvoir la coopération internationale dans les domaines économique et social.

Les premiers mots du Pacte de la Société des Nations :
«
Pour développer la coopération entre les nations et pour leur garantir la paix et la sûreté, il importe d’accepter certaines obligations de ne pas recourir à la guerre, d’entretenir au grand jour des relations internationales fondées sur la justice et l’honneur, d’observer rigoureusement les prescriptions du droit international, reconnues désormais comme règle de conduite effective des gouvernements, de faire régner la justice et de respecter scrupuleusement toutes les obligations des Traités dans les rapports mutuels des peuples organisés, Le présent Pacte a été adopté pour instituer la Société des Nations.»
La fin de la SDN

Durant la seconde guerre mondiale, il devint clair que la SDN avait échoué dans son rôle principal de gardien de la paix. La SDN n’avait aucune puissance militaire propre; elle dépendait des contributions de ses membres, qui refusèrent d’appliquer des sanctions économiques ou militaires. L’autorité morale s’avéra insuffisante.

Plusieurs grandes puissances n’appuyèrent pas la SDN : les Etats-Unis n’adhérèrent jamais; l’Allemagne devint membre en 1926 pour seulement 7 ans et l’URSS en 1934 pour 5 ans; le Japon et l’Italie se retirèrent dans les années 30. La SDN reposait alors principalement sur la Grande-Bretagne et la France, qui bien évidemment hésitaient à recourir à la force. Il était en effet difficile pour des gouvernements habitués depuis longtemps à opérer indépendamment de fonctionner au sein de cette nouvelle organisation.

LES NATIONS UNIES     1     2     3     4     5     6    

Retour à la page principale du Guide        Commandez le Guide
(Le bon de commande n’est diponible qu’en anglais)


 Copyright © 2002 Publications des Nations Unies
cyberschoolbus@un.org