17/7/2014
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE

GÉNÉRAL DE L’ONU: 17 JUILLET 2014


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas

un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par Farhan Haq, Porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Gaza


Le Secrétaire général se félicite de la pause humanitaire obtenue à Gaza aujourd’hui et apprécie qu’elle ait été respectée pratiquement par toutes les parties (voir communiqué SG/SM/16034)


Gaza/humanitaire


Le Programme alimentaire mondial (PAM) a profité de la pause humanitaire de cinq heures pour fournir une aide alimentaire d’urgence à des milliers de personnes victimes de l’escalade de la violence et pour déplacer les stocks de vivres à proximité de la bande de Gaza.


Le PAM distribue également des coupons alimentaires dans les quartiers où les magasins sont encore ouverts, alors que les banques de la bande de Gaza demeurent fermées et que les revenus des ménages sont très limités.  Le PAM a également transporté des vivres, notamment de la farine de blé, du pain et du thon en boîte, depuis ses entrepôts pour les distribuer à 85 000 personnes dans les jours qui viennent, en fonction des conditions de sécurité.


De son côté, l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a lancé un appel éclair de 60 millions de dollars en faveur de Gaza.  Cet appel a été lancé pour répondre aux besoins immédiats des familles affectées en termes d’abris, de vivres, de services de soins et d’appui psychologique et social, ainsi que pour rétablir les réserves d’urgence et se préparer à assurer les interventions de première nécessité qui auront lieu immédiatement après la fin des opérations militaires.


Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué qu’au moins 219 Palestiniens avaient été tués à ce jour et que le Ministère palestinien de la santé avait signalé que 1 585 Palestiniens avaient été blessés.  Quelque 25 000 enfants ont besoin d’un appui psychologique et social.  Les organismes humanitaires indiquent par ailleurs que près de la moitié de la population de Gaza n’a pas d’accès à l’eau et que les hôpitaux de Gaza doivent obtenir de toute urgence des fournitures médicales de première nécessité.


Syrie/point de presse


Le Secrétaire général s’adressera brièvement à la presse, aujourd’hui, vers 16 h 45, à l’issue de sa rencontre avec son Envoyé spécial pour la Syrie, M. Staffan de Mistura, et son Envoyé spécial adjoint pour la Syrie, M. Ramzy Ezzeldin Ramzy.  Il ne répondra pas aux questions des journalistes.


Syrie


Dans une déclaration conjointe publiée hier, les chefs du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), du Programme alimentaire mondial (PAM) et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont salué l’adoption de la résolution 2165 (2014) du Conseil de sécurité.  Ce texte, qui porte sur l’accès humanitaire en Syrie, devrait permettre aux organismes humanitaires d’apporter une aide de première nécessité à près de 2,9 millions de personnes.  Cette résolution est un pas important pour les efforts visant à venir en aide aux Syriens qui se trouvent dans le besoin.


Des équipes du PAM qui se trouvent sur le terrain sont en train d’établir le mécanisme de suivi mandaté par la résolution.  L’UNICEF a déjà rassemblé des fournitures, notamment des couvertures, du matériel de purification de l’eau, des kits d’hygiène et des seringues, devant faire partie des premiers convois qui traverseront la frontière, en application de cette nouvelle résolution.


Iraq


Les organismes humanitaires ont indiqué que de nouveaux flux de personnes déplacées ont lieu chaque jour et que les mouvements de population demeurent fluides.  L’accès aux services de base dans les zones contrôlées par les groupes armés demeure difficile.  Les organismes humanitaires des Nations Unies et les partenaires continuent d’augmenter leur assistance aux familles qui se trouvent dans des camps et des sites de transit à Erbil, Suleimaniya et Dohuk, dans la région du Kurdistan.


Libye


Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye, M. Tarek Mitri, a indiqué, ce matin, devant le Conseil de sécurité, que la détérioration de la situation sécuritaire à Tripoli au cours de ces dernières semaines montre les profondes divisions politiques auxquelles le pays est confronté aujourd’hui.


M. Mitri, qui est intervenu depuis un bureau de l’ONU au Liban, a indiqué que les confrontations entre deux importants groupes rivaux à Tripoli se poursuivaient dans l’aéroport international du pays.  Il a ajouté que l’appel du Gouvernement libyen pour un cessez-le-feu immédiat et sans conditions était resté vain.


Le Représentant spécial a fait savoir que les combats aux alentours de l’aéroport international posent des risques pour le bureau de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL).  Des préoccupations d’ordre sécuritaire ont conduit à une réduction puis au retrait du personnel international qui se trouvait dans le pays.  M. Mitri a souligné que cette mesure était temporaire et sera réexaminée dès que la situation sécuritaire s’améliorera.


Il a ajouté que l’ONU et d’autres acteurs régionaux et internationaux avaient appelé à la cessation de la violence.  La MANUL continue d’être en contact avec différentes parties en Libye dans l’espoir de désamorcer la situation. 


Afghanistan


La Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) s’est félicitée du lancement, aujourd’hui, de l’audit des résultats du deuxième tour de l’élection présidentielle afghane.


Cet audit fait suite à l’accord conclu entre les deux candidats à l’élection présidentielle, lequel avait été facilité par le Secrétaire d’État américain, M. John Kerry.  Les deux candidats se sont engagés à prendre part à l’audit et à en respecter les résultats.


Cet audit est effectué par la Commission électorale indépendante de l’Afghanistan, sous la supervision étroite de l’ONU.  Le Directeur de la Division de l’assistance électorale du Secrétariat, M. Craig Jenness, est arrivé à Kaboul pour superviser les préparatifs et le lancement de cet audit sans précédent.


L’audit sera supervisé par des représentants internationaux, comme l’a proposé l’ONU, en consultation avec les deux candidats.  Il se déroulera dans le respect des normes internationales, sur la base d’une liste établie par la Commission et à laquelle l’ONU a apporté des améliorations.


Mali


Le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Mali, M. Bert Koenders, se félicite du lancement des pourparlers intermaliens à Alger.  Ces pourparlers ont pour but d’entamer un processus de négociation afin de parvenir à un accord de paix global.


M. Koenders a exhorté les parties maliennes à s’engager en faveur du dialogue et de la paix.  Il a ajouté que les parties doivent mettre de côté leurs intérêts personnels et donner la priorité aux préoccupations de l’ensemble de la population.


Il a aussi appelé la communauté internationale à appuyer le processus en cours.


Secrétaire général/Afrique


Le Secrétaire général est intervenu, ce matin, au cours du débat thématique de l’Assemblée générale consacré à la promotion de l’investissement en Afrique.  Il a indiqué que pendant ses déplacements en Afrique, il avait pu constater le dynamisme et le potentiel qu’offre ce vaste continent.


Il a noté que les investissements étrangers directs en Afrique, notamment les investissements effectués par d’autres pays africains, ont augmenté de manière continue depuis le début du XXIe siècle et dépassent maintenant le montant de l’APD.


Il a toutefois fait observer qu’une part importante de ces investissements concerne les ressources extractives et les exportations, et que trop peu d’investissements sont consacrés aux domaines prioritaires du développement.


Le Secrétaire général a indiqué qu’il existe de nombreuses lacunes en matière de financement, notamment dans les domaines de l’agriculture, de l’infrastructure et de l’industrialisation, qui sont les axes principaux de l’agenda pour le développement de l’Afrique.


M. Ban Ki-moon a appelé les pays à continuer de respecter leurs engagements en matière d’APD.  Il a ajouté que la mobilisation de toutes les sources d’investissements et de financement, public et privé, aux niveaux national et international, était essentielle et qu’il était également important de veiller à ce qu’elles soient complémentaires.


Journée mondiale de la justice internationale


Le Secrétaire général est intervenu, aujourd’hui, au cours d’un évènement organisé pour marquer la Journée de la justice pénale internationale et il a saisi cette occasion pour célébrer le dixième anniversaire de l’Accord régissant les relations entre les Nations Unies et la Cour pénale internationale.


M. Ban Ki-moon a indiqué que cette Journée doit être l’occasion pour chacun de nous de souligner un point essentiel: la justice est essentielle.  La responsabilité pour les crimes graves internationaux est au cœur de notre engagement mondial en faveur de la paix, de la sécurité, du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales.


Le Secrétaire général a lancé à nouveau un appel en faveur de la ratification universelle du Statut de Rome et a encouragé tous les États Membres qui y sont parties à contribuer au renforcement de la Cour pénale internationale.


Nomination


Le Secrétaire général a nommé M. Said Djinnit, de l’Algérie, comme son Envoyé spécial pour la région des Grands Lacs.  Il succède à Mme Mary Robinson, de l’Irlande, qui vient d’accepter ses nouvelles fonctions d’Envoyée spéciale du Secrétaire général pour les changements climatiques.


M. Djinnit était, auparavant, Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest.  


*  ***  *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel