9/4/2014
Secrétaire général
SG/T/2950

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

ACTIVITÉS DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL EN BELGIQUE, DU 1ER AU 3 AVRIL 2014


Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, accompagné de son épouse, Mme Ban Soon-taek, est arrivé à Bruxelles, en provenance de New York, le mardi 1er  avril au matin.


Dans la même matinée, il a prononcé, au Palais d’Egmont, le discours liminaire de la Conférence internationale sur la prévention du génocide.  Le Secrétaire général a parlé de la récente initiative de l’ONU « Les droits avant tout », visant à prévenir des crimes atroces.  Il a souligné que ce qui était nécessaire c’est « plus de protection, pas moins; un plus grand sens de la responsabilité d’agir, pas moins; et enfin, l’action en amont, bien avant que les situations ne deviennent hors de contrôle ».  (Voir communiqué de presse SG/SM/15740)


La Conférence était organisée conjointement par l’Institut royal belge des relations internationales et le Service public fédéral Affaires étrangères.  Les participants comprenaient des représentants d’organisations internationales, des responsables gouvernementaux, des universitaires et d’autres experts sur la question du génocide.


Dans l’après-midi, le Secrétaire général a eu une rencontre conjointe avec la presse avec le Vice-Premier Ministre et Ministre des affaires étrangères de la Belgique, M. Didier Reynders, avant d’être invité à un déjeuner offert par M. Reynders.


Le Secrétaire général a tenu une série de réunions bilatérales avec de hauts fonctionnaires d’institutions européennes et du Gouvernement belge.  Parmi eux, on peut citer notamment le Secrétaire général du Conseil de l’Europe, M. Thorbjørn Jagland; le Premier Ministre de la Belgique, M. Elio Di Rupo; et le Président du Conseil européen, M. Herman Van Rompuy.


Le Secrétaire général a également participé à une cérémonie commémorant le dixième anniversaire de la création du Centre régional d’information des Nations Unies.


Dans la soirée, M. Ban a rencontré une délégation du Soudan du Sud, dirigée par l’un des membres du Gouvernement, M. Awan Guol Riak, et par le Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, M. Barnaba Marial Benjamin.


Dans la soirée, il était invité à un dîner privé offert par le Roi Philippe et la Reine Mathilde de Belgique.


Le mercredi 2 avril, le Secrétaire général a eu un petit déjeuner de travail avec le Président de la Commission de l’Union européenne, M. José Manuel Barroso.  S’adressant ensuite à la presse, il a dit combien il appréciait l’indispensable partenariat entre les Nations Unies et l’Union européenne.


Il a déclaré aux journalistes qu’ils avaient discuté tous les deux de la situation en Afrique centrale et au Sahel, ainsi que d’autres questions parmi lesquelles celle des changements climatiques.


En ce qui concerne la République centrafricaine, il a souligné le besoin urgent d’assistance humanitaire, avant d’ajouter qu’il espérait que le Conseil de sécurité approuverait ses recommandations pour le déploiement d’une force de maintien de la paix des Nations Unies dans le pays.


Le Secrétaire général a déclaré que le monde avait besoin du leadership de l’Union européenne sur la question des changements climatiques.  Il a émis l’espoir que l’Union européenne apporterait des objectifs ambitieux au cours du Sommet sur cette thématique qu’il organise en septembre au Siège de l’ONU, à New York.


Il a ensuite eu des rencontres avec le Commissaire européen au développement, M. Andris Piebalgs, et le Commissaire européen à l’environnement, M. Janez Potočnik, au cours desquelles ils ont discuté des changements climatiques et du programme de développement pour l’après-2015.


Le Secrétaire général a également soulevé la question des migrations.  Tout en remerciant l’Union européenne pour la mise en place d’un groupe de travail pour la Méditerranée, il a souligné la nécessité d’assurer la protection des migrants et d’éviter à l’avenir des tragédies comme celle de Lampedusa.


Le Secrétaire général a assisté à l’avant-première du Festival international de film documentaire du Millénaire consacré aux Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).  Il a déclaré au public que les films avaient une certaine capacité magique à capturer le cœur des gens.  « En présentant de vraies personnes et luttes, vous aidez à unir le public mondial et à mobiliser l’action pour les OMD », a-t-il ajouté.


Il a ensuite tenu une réunion avec le personnel des Nations Unies à Bruxelles.


Avant d’assister au Sommet Union européenne-Afrique, le Secrétaire général a eu une réunion avec le Ministre égyptien des affaires étrangères, M. Nabil Fahmy.


Ils ont discuté du renforcement du maintien de la paix en Afrique, de la non-prolifération nucléaire, de la situation préoccupante en Libye, de la nécessité de redynamiser le processus de paix au Moyen-Orient, et de la nécessité de résoudre les problèmes inhérents à la gestion et au partage des ressources en eau du Nil par le dialogue.


Le Secrétaire général a aussi fait part au Ministre de ses vives préoccupations concernant la condamnation à la peine de mort de plusieurs personnes qui avait été annoncée récemment, ainsi que sur la détention de journalistes.


Au cours de la Réunion spéciale de haut niveau sur la République centrafricaine (RCA), le Secrétaire général a dit aux participants que le monde avait la responsabilité collective de réagir à la grave situation sécuritaire, humanitaire et des droits de l’homme qui prévaut dans le pays.


Des renforts sont nécessaires, a-t-il souligné, pour soutenir les actions de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA) et des forces françaises de l’opération Sangaris qui sont sur le terrain.  (Voir communiqué de presse SG/SM/15742)


Le Secrétaire général a ensuite prononcé un discours à l’ouverture de la cérémonie du quatrième Sommet Union européenne-Afrique.  (Voir communiqué de presse SG/SM/15743)


Il a également pris la parole lors d’une session de travail sur « la paix et la sécurité ».  (Voir communiqué de presse SG/SM/15744)


Il a aussi tenu des réunions bilatérales en soirée avec respectivement: la Haut-Représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et Vice-Présidente de la Commission européenne, la Baronne Catherine Ashton; le Président du Tchad, M. Idriss Deby Itno; le Président du Congo, M. Denis Sassou Nguesso; le Président du Conseil des ministres de l’Italie, M. Matteo Renzi; le Président du Burundi, M. Pierre Nkurunziza; le Président de Chypre, M. Nicos Anastasiades; et le Président de la République-Unie de Tanzanie, M. Jakaya Kikwete.


Lors de son dernier jour à Bruxelles, le Secrétaire général était l’invité d’un déjeuner offert par les organisateurs de la campagne contre le paludisme, plus connue sous son intitulé en anglais Roll Back Malaria.  Après avoir reçu une moustiquaire des mains de l’Ambassadrice de bonne volonté de cette campagne, la chanteuse Yvonne Chaka Chaka, le Secrétaire général a déclaré aux participants que le succès de Roll Back Malaria montrait que la lutte contre cette maladie mortelle et évitable était un bon investissement qui sauve des vies et accélère le progrès économique.  Il a ajouté que la santé était la plus grande des richesses.  (Voir communiqué de presse SG/SM/15747)


Le Secrétaire général a poursuivi avec des réunions bilatérales avec les dirigeants africains présents à Bruxelles pour le Sommet Union européenne-Afrique, en particulier le Chef de l’État de la transition en République centrafricaine, Mme Catherine Samba-Panza, et le Ministre des affaires étrangères de l’Ouganda, M. Sam Kutesa.


Après avoir donné une conférence sur les changements climatiques à l’historique Bibliothèque Solvay à Bruxelles, au siège de l’organisation Les Amis de l'Europe, le Secrétaire général a visité les bureaux du Parlement européen à Bruxelles où il s’est entretenu avec le Président du Parlement, M. Martin Schulz, avant de s’adresser tous les deux à la presse.


Avant de quitter Bruxelles pour Prague, le Secrétaire général a assisté à une réception offerte par le Roi Philippe en l’honneur des participants au Sommet Union européenne-Afrique.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel