22/8/2014
Secrétaire général
SG/SM/16095

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

UN AN APRÈS L’ATTAQUE CHIMIQUE DE GHOUTA, EN SYRIE, M. BAN KI-MOON INVITE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE

À S’UNIR IMMÉDIATEMENT POUR METTRE FIN AU CONFLIT


La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Il y a un an aujourd’hui, l’horrible attaque à l’arme chimique à Ghouta a choqué la conscience du monde.  Le Secrétaire général présente, une nouvelle fois, ses plus sincères condoléances aux familles qui ont perdu des êtres chers et invite la communauté internationale à se souvenir de ceux qui ont péri dans cet acte inhumain.


Depuis cette attaque, le conflit syrien a non seulement continuer avec la même violence, mais il s’est aussi propagé dans les pays voisins, déclenchant une catastrophe humanitaire et alimentant de nouvelles violations des droits de l’homme et de nouveaux crimes contre l’humanité.  Le conflit en cours contribue également à créer des conditions favorables à la prolifération du terrorisme.  Il demeure une menace majeure pour la paix et la sécurité internationales.


Le Secrétaire général souligne que la communauté internationale a l’obligation morale de s’unir immédiatement et d’aider à mettre fin à ce conflit en pleine expansion qui est en train de déstabiliser toute une région.  Les Nations Unies, le Secrétaire général et son Envoyé spécial pour la Syrie, M. Staffan de Mistura, continueront à faire tout leur possible pour atteindre cet objectif.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel