29/6/2014
Secrétaire général
SG/SM/15987
IK/676

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL EST GRAVEMENT PRÉOCCUPÉ PAR L’AGGRAVATION DE LA CRISE EN IRAQ ET APPELLE TOUTES LES PARTIES À METTRE FIN À LA PERSÉCUTION DES POPULATIONS CIVILES


La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général de l’ONU exprime sa grave préoccupation face à l’aggravation de la crise en Iraq, par le nombre croissant de morts et de blessés parmi les civils, et par le fait que plus d’un million d’Iraquiens ont fui leurs maisons en raison des combats.


Le Secrétaire général appelle toutes les parties en conflit à garantir que la persécution des civils en raison de leur origine ethnique ou appartenance religieuse cesse immédiatement.  Toutes les parties belligérantes, qu’il s’agisse des groupes armés, de l’État islamique en Iraq et au Levant (EIIL), des milices locales ou des Forces de sécurité iraquiennes, ont l’obligation légale et la responsabilité morale de faire tout leur possible pour éviter et prévenir la violence contre les civils et garantir que leurs besoins humanitaires soient satisfaits.


Le Secrétaire général est profondément préoccupé par les informations récurrentes faisant état de violations des droits de l’homme et du droit humanitaire en Iraq, notamment l’exécution sommaire de soldats capturés et de détenus, le bombardement aveugle de zones civiles, et l’enlèvement et le meurtre de ressortissants de communautés ethniques et religieuses.


Le Secrétaire général exhorte également le Gouvernement de l’Iraq à faire en sorte que tous les membres des Forces de sécurité iraquiennes ou des milices locales qui auraient commis des violations des droits de l’homme ou du droit international humanitaire en soient tenus responsables.


Le Secrétaire général salue le travail de la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI) alors qu’elle continue de faire tout ce qu’elle peut pour aider à régler le conflit actuel en Iraq, à surveiller et documenter les violations des droits de l’homme et à soutenir les partenaires humanitaires nationaux et internationaux dans les efforts qu’ils déploient pour fournir une assistance humanitaire à tous ceux qui sont dans le besoin.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel