21/5/2014
Communiqué de presse
SG/SM/15867
AFR/2893

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CONDAMNE FERMEMENT LES ATTAQUES CONTRE DES CIVILS AU NIGÉRIA ET ASSURE DE L’APPUI DES NATIONS UNIES POUR OBTENIR LA LIBÉRATION DES FILLES ENLEVÉES PAR BOKO HARAM


La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général condamne dans les termes les plus forts la récente série d’attaques contre des civils au Nigéria, qui ont fait des centaines de morts et de blessés.  Il n’y a absolument aucune justification pour ces attaques.


Le Secrétaire général présente ses condoléances aux familles des victimes et exprime sa solidarité avec le peuple et le Gouvernement du Nigéria.  Il souhaite un prompt rétablissement à ceux qui ont été blessés au cours de ces attaques.


Le Secrétaire général suit de près la situation sécuritaire au Nigéria.  Il a dépêché son représentant de haut niveau, M. Said Djinnit, à Abuja, au Nigéria, du 12 au 15 mai, pour tenir des consultations avec le Gouvernement nigérian sur la façon dont les Nations Unies pourraient soutenir les efforts en cours pour obtenir la libération en toute sécurité d’environ 200 filles enlevées par Boko Haram, ainsi que des efforts plus vastes pour faire face aux conséquences de la violence sur la situation humanitaire et les droits de l’homme.  L’équipe de pays des Nations Unies au Nigéria prépare un plan de soutien pour les filles, ainsi que pour les familles touchées et leurs communautés.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel