10/4/2014
Communiqué de presse
SG/SM/15768

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL EST ATTRISTÉ PAR LA MORT DE SON REPRÉSENTANT PERSONNEL POUR LE DIFFÉREND FRONTALIER ENTRE LA GUYANE ET LE VENEZUELA


La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général est profondément attristé par la mort de Norman Girvan, de la Jamaïque, qui était son Représentant personnel pour le différend frontalier entre la Guyane et le Venezuela depuis avril 2010.  Il présente ses sincères condoléances à sa famille et aux gouvernements et aux peuples de la région des Caraïbes.


Norman Girvan était un des intellectuels caribéens les plus distingués de son temps.  Il s’est tout particulièrement consacré à la promotion de l'intégration régionale dans les Caraïbes et en Amérique latine.  Cet engagement lui a valu le respect et l'admiration de toute la région.


Le Secrétaire général est reconnaissant pour la contribution de Norman Girvan au processus de bons offices des Nations Unies entre le Guyana et le Venezuela.  Les progrès réalisés au cours de son mandat ont été reconnus par les Chefs d'État du Guyana et du Venezuela et font partie intégrante de son héritage considérable.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel