7/4/2014
Secrétaire général
SG/SM/15758

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

PRÉOCCUPÉ PAR DE NOUVELLES ATROCITÉS EN SYRIE, BAN KI-MOON DEMANDE AUX PARTIES

DE PROTÉGER LES CIVILS ET DE METTRE IMMÉDIATEMENT FIN AU CONFLIT


La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Alors que de nouvelles informations troublantes font état d’atrocités dans le conflit brutal qui conduit la Syrie à sa propre destruction, le Secrétaire général demande aux parties au conflit et à ceux qui les soutiennent d’assurer la protection des civils, quelle que soit leur appartenance religieuse, communautaire ou ethnique.  Le Gouvernement syrien et les groupes armés ont tous deux l’obligation juridique et la responsabilité morale de le faire.  Ils doivent faire tout leur possible pour éviter et prévenir la violence à l’encontre des civils, notamment les tirs de mortiers et les frappes aériennes aveugles contre des zones civiles.


L’assassinat, aujourd’hui à Homs, d’un prêtre âgé, le père Frans van der Lugt, est la dernière tragédie en date soulignant qu’il y a urgence à protéger les civils.  Le Secrétaire général condamne cet acte de violence inhumain contre un homme qui a fait preuve d’héroïsme en restant aux côtés du peuple syrien assiégé et en proie à des difficultés croissantes.


Le Secrétaire général est également horrifié par les images effroyables révélant ce qui semble être des exécutions dans la localité syrienne de Kassab.  Si les Nations Unies ne sont pas en mesure de vérifier ces atrocités, des violations flagrantes des droits de l’homme se poursuivent incontestablement et les résidents de villages entiers comme celui de Kassab ont été contraints de fuir.  Les forces gouvernementales continuent de détruire aveuglément des quartiers entiers, enterrant des familles entières sous les décombres de leurs propres maisons.  Le Secrétaire général est aussi extrêmement préoccupé par le fait que des groupes inscrits sur la liste du Conseil de sécurité des Nations Unies comme étant des organisations terroristes continuent de se livrer à des brutalités contre la population civile.


Trop nombreux sont ceux qui, en Syrie et au-delà, sont convaincus que le conflit peut être remporté militairement.  Une violence accrue ne contribuera qu’à créer davantage de souffrances et d’instabilité en Syrie et à étendre le chaos à toute la région.  Le Secrétaire général exhorte à nouveau tous les Syriens et ceux qui les appuient de l’extérieur à mettre fin au conflit immédiatement.  Dans l’intérêt des familles et des communautés à travers la Syrie, le Secrétaire général lance un appel à toutes les parties pour assurer, immédiatement, un accès sans entraves à l’aide et aux travailleurs humanitaires.


Sous le leadership du Secrétaire général, les Nations Unies sont prêtes à contribuer à faire naître un nouveau jour en Syrie en encourageant un règlement politique, en fournissant une assistance humanitaire et en soutenant la reconstruction.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel