31/3/2014
Secrétaire général
SG/SM/15736
ENV/DEV/1419

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

PRÉOCCUPÉ PAR LES CONCLUSIONS DU GIEC, BAN KI-MOON EXHORTE LES ÉTATS À PRÉSENTER

DES MESURES AMBITIEUSES AU SOMMET SUR LE CLIMAT DE SEPTEMBRE


La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général se félicite des conclusions du cinquième rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), qui a été rendu public aujourd’hui à Yokohama, au Japon.  Le rapport confirme que les effets des changements climatiques d’origine anthropique sont déjà généralisés et significatifs, touchant l’agriculture, la santé humaine, les écosystèmes des terres et des océans, l’approvisionnement en eau et certaines industries.  Le rapport conclut qu’à l’heure actuelle, le monde est dans l’ensemble mal préparé aux risques liés au climat.


La gestion des risques liés aux changements climatiques sera de plus en plus difficile avec des niveaux plus élevés de réchauffement.  Pour réduire de tels risques, une baisse substantielle des émissions mondiales de gaz à effet de serre doit être faite ainsi que la mise en place de stratégies et d’actions intelligentes pour améliorer la préparation aux catastrophes et réduire la vulnérabilité aux événements provoqués par les changements climatiques.  Le Secrétaire général exhorte tous les pays à agir rapidement et avec détermination à tous les niveaux, à venir avec des annonces et des mesures ambitieuses au Sommet sur le climat prévu le 23 septembre 2014 et à entreprendre tous les efforts nécessaires pour parvenir à un accord juridique international sur le climat d’ici à 2015.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel