30/1/2014
Secrétaire général
SG/A/1452
AFR/2806
BIO/4560

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME M. ISMAIL OULD CHEIKH AHMED, DE LA MAURITANIE,

AU POSTE DE REPRÉSENTANT SPÉCIAL ADJOINT POUR LA LIBYE


Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a nommé aujourd’hui M. Ismail Ould Cheikh Ahmed, de la Mauritanie, comme son nouveau Représentant spécial adjoint et Chef adjoint de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL), en même temps qu’il occupera les fonctions de Coordonnateur résident et Représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).


M. Ould Cheikh Ahmed remplace M. Georg Charpentier, de la Finlande, qui était Représentant spécial adjoint depuis octobre 2011.  Le Secrétaire général est reconnaissant pour les services rendus par M. Charpentier au cours de son mandat en Libye, et pour sa contribution à la coordination du système des Nations Unies dans ce pays.


M. Ould Cheikh Ahmed apporte avec lui plus de 27 années d’expérience avec les Nations Unies dans les domaines du développement et de l’assistance humanitaire en Afrique, au Moyen-Orient et en Europe de l’Est.  Ses derniers postes furent en Syrie et au Yémen, où il a été Coordonnateur résident des Nations Unies, Coordonnateur humanitaire et Représentant résident du PNUD, respectivement de 2008 à 2012 et de 2012 à 2014.


Il a également occupé plusieurs postes au Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), y compris ceux de Directeur de la gestion du changement à New York, Directeur régional adjoint pour l’Afrique orientale et australe à Nairobi, et Représentant en Géorgie.


M. Ould Cheikh Ahmed est titulaire d’une maîtrise en développement des ressources humaines de l’University of Manchester, au Royaume-Uni, d’une licence en économie de l’Université de Montpellier, en France, et d’un certificat supérieur en économie et en analyse des politiques sociales de la Maastricht Graduate School of Governance, aux Pays-Bas. 


Né en 1960, M. Ould Cheikh Ahmed parle couramment l’anglais, le français et l’arabe.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel