24/5/2014
Conseil de sécurité
SC/11412
AFR/2896

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ À LA SUITE DE L’ATTAQUE TERRORISTE PERPÉTRÉE EN SOMALIE


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de mai, M. Oh Joon (République de Corée):


Les membres du Conseil de sécurité condamnent dans les termes les plus forts l’attaque perpétrée aujourd’hui contre le Parlement de la République fédérale de Somalie, qui a été revendiquée par les Chabab et qui a fait de nombreux morts et blessés. Ils présentent leurs condoléances aux familles des victimes, au peuple et au Gouvernement de la République fédérale de Somalie et à l’AMISOM. Ils adressent aussi leurs vœux de prompt rétablissement aux blessés.


Les membres du Conseil rendent hommage à l’armée nationale somalienne et à l’AMISOM qui ont su intervenir promptement à la suite de cette attaque.


Les membres du Conseil réaffirment que le terrorisme constitue, sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations, une des menaces les plus graves pour la paix et la sécurité internationales, et que tous les actes de terrorisme sont des crimes injustifiables, quels qu’en soient les motivations, le lieu, l’époque et les auteurs.


Les membres du Conseil réaffirment  leur  ferme volonté de lutter contre toutes les formes de terrorisme, comme la Charte des Nations Unies leur en assigne la responsabilité.


Les membres du Conseil soulignent que les auteurs, organisateurs et commanditaires de ces actes de terrorisme inqualifiables et ceux qui les ont financés doivent être traduits en justice, et demandent instamment à tous les États, conformément aux obligations qui leur incombent en vertu du droit international et à leurs résolutions pertinentes, de coopérer activement avec les autorités somaliennes à cette fin.


Les membres du Conseil rappellent  aux États Membres qu’ils doivent s’assurer que toute mesure prise pour lutter contre le terrorisme est conforme à l’ensemble des obligations que leur impose le droit international, en particulier le droit international des droits de l’homme et des réfugiés et le droit international humanitaire.


Les membres du Conseil expriment leur soutien au Gouvernement fédéral de la Somalie. Ils sont indignés que les Chabab aient attaqués le Parlement fédéral, une institution qui représente le peuple somalien et incarne son espoir légitime de pouvoir vivre dans la paix, la prospérité et la stabilité.


Les membres du Conseil réitèrent leur appui à tous les acteurs qui œuvrent en faveur de  la paix et de la stabilité en Somalie, y compris la MANUSOM et l’AMISOM. Ils rappellent que l’attaque d’aujourd’hui et tous les autres actes insensés de terrorisme resteront sans effet sur leur soutien inébranlable.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel