19/5/2014
Conseil de sécurité
SC/11402
AFR/2889

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA SITUATION EN GUINÉE-BISSAU


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de mai, M. Oh Joon (République de Corée):


Le 19 mai 2014, les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé du Représentant spécial du Secrétaire général, José Ramos-Horta, et du Président de la formation Guinée-Bissau de la Commission de consolidation de la paix, l’Ambassadeur Antonio de Aguiar Patriota.


Les membres du Conseil se félicitent de l’aboutissement du second tour des élections présidentielles en Guinée-Bissau et remercient pour leur contribution l’Union africaine, les États membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la Commission de la CEDEAO, le Nigéria, le Timor-Leste et les donateurs du panier de fonds du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), en particulier l’Union européenne.  Ils attendent avec intérêt l’annonce par la Commission électorale nationale des résultats définitifs et certifiés de l’élection.


Les membres du Conseil saluent la détermination des autorités responsables de la période de transition à mener celle-ci à bien, et rendent hommage au peuple bissau-guinéen qui a participé aux élections en nombre record. Ils engagent toutes les parties à respecter les résultats électoraux en tant qu’expression de la volonté démocratique du peuple bissau-guinéen et exhorte par ailleurs les partis politiques à répondre pacifiquement et par les voies appropriées à toute doléance relative aux élections.


Les membres du Conseil demandent aux services de sécurité de respecter l’ordre constitutionnel, y compris les résultats des élections, et exigent à nouveau qu’ils se soumettent pleinement à la tutelle du pouvoir civil.


Les membres du Conseil expriment leur appui à la position de premier plan occupée par le Représentant spécial du Secrétaire général, M. Ramos-Horta, dont ils saluent le rôle dans la promotion d’un environnement propice à des élections libres et régulières.  Ils accueillent favorablement sa proposition de maintenir l’engagement international au-delà des élections afin d’étayer les progrès accomplis quant aux réformes essentielles, au renforcement des institutions de l’État, à la bonne gouvernance et au développement social et économique inclusif.


Les membres du Conseil demandent à la communauté internationale de continuer à soutenir la Guinée-Bissau dans ses efforts d’édification de la nation.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel