13/5/2014
Conseil de sécurité
SC/11394
AFR/2886

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de mai, M. Oh Joon (République de Corée):


Les membres du Conseil de sécurité condamnent fermement l’assassinat d’une journaliste française qui a eu lieu le 13 mai près de Bouar (République centrafricaine).


Les membres du Conseil adressent leurs condoléances à la famille de la victime, ainsi qu’au Gouvernement français.


Les membres du Conseil rappellent que, conformément au droit international humanitaire, les journalistes, les professionnels des médias et le personnel associé menant à titre professionnel des missions dangereuses dans des zones de conflit armé sont normalement assimilés à des civils et doivent bénéficier du respect et de la protection qui leur sont dus à ce titre.  Ils réitèrent l’appel qu’ils avaient lancé à l’intention de toutes les parties à un conflit, leur demandant de pleinement se conformer aux obligations qui leur incombent au regard du droit international humanitaire, notamment en ce qui concerne la protection des civils en période de conflit armé.


Les membres du Conseil soulignent que les auteurs de l’assassinat doivent être tenus responsables de leurs actes.


Les membres du Conseil demandent au Gouvernement transitoire de la République centrafricaine d’ouvrir sans délai une enquête sur l’affaire et d’en traduire les auteurs en justice.


Les membres du Conseil déplorent la vague de violences et de meurtres qui sévit en République centrafricaine et qui a fait tant de morts et de déplacés, réaffirment qu’ils soutiennent sans réserve la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA) de l’Union africaine, ainsi que les forces françaises et européennes qui lui fournissent un appui, et demandent à toutes les parties de coopérer pleinement avec la Mission.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel