27/2/2014
Conseil de sécurité
SC/11300
AFR/2831

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR L’ATTENTAT TERRORISTE PERPÉTRÉ EN SOMALIE


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par la Présidente du Conseil de sécurité pour le mois de février, Mme Raimonda Murmokaitė (Lituanie):


Les membres du Conseil de sécurité sont consternés par l’attentat terroriste perpétré aujourd’hui en Somalie, qui a été revendiqué par les Chabab, et le condamnent dans les termes les plus énergiques.  Ils présentent leurs condoléances aux familles des victimes et souhaitent un prompt rétablissement aux blessés.  Ils expriment également toute leur sympathie au peuple et au Gouvernement somaliens.


Les membres du Conseil sont gravement préoccupés par les attaques terroristes récemment perpétrées en Somalie par les Chabab et assurent le peuple et le Gouvernement somaliens de leur solidarité en ces moments difficiles.


Les membres du Conseil réaffirment que le terrorisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations constitue l’une des menaces les plus graves contre la paix et la sécurité internationales et que tous les actes de terrorisme sont criminels et injustifiables, où qu’ils soient commis et quels qu’en soient les motifs et les auteurs.


Les membres du Conseil redisent leur détermination à combattre toutes les formes de terrorisme, conformément aux responsabilités qui incombent au Conseil en vertu de la Charte des Nations Unies.


Les membres du Conseil insistent sur l’importance de traduire en justice les auteurs, organisateurs, commanditaires et instigateurs de ces attaques, qui constituent des actes de terrorisme inqualifiables, et engagent instamment tous les États à coopérer activement à cette fin avec les autorités somaliennes, conformément aux obligations qui leur sont faites par le droit international et les résolutions du Conseil.


Les membres du Conseil rappellent aux États qu’ils sont tenus de veiller à ce que les mesures qu’ils prennent pour lutter contre le terrorisme soient conformes à toutes les obligations mises à leur charge par le droit international, en particulier le droit international des droits de l’homme, le droit international des réfugiés et le droit international humanitaire.


Les membres du Conseil soulignent qu’ils sont déterminés à continuer d’appuyer tous les efforts déployés par la communauté internationale pour conjurer la menace que représentent les Chabab.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel