2/5/2014
Communiqué de presse
Conférence de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ POUR LE MOIS DE MAI,

M. OH JOON , DE LA RÉPUBLIQUE DE CORÉE


Le Représentant permanent de la République de Corée auprès des Nations Unies, M. Oh Joon, qui préside ce mois le Conseil de sécurité, a présenté, cet après-midi à la presse, le programme de travail mensuel de cet organe, qui sera notamment marqué par un débat thématique qui s’ouvrira mercredi, le 7 mai, sur la question de la non-prolifération.


Ce débat de haut niveau, a souligné M. Oh, au cours d’une conférence de presse au Siège de l’ONU, à New York, sera présidé par le Ministre des affaires étrangères de la République de Corée, M. Yun Byung-se.  Le débat s’inscrira dans le cadre de la commémoration du dixième anniversaire de l’adoption de la résolution 1540 (2004) du Conseil de sécurité, a-t-il ajouté.


Au cours de cette réunion du Conseil, au début de laquelle le Vice-Secrétaire général de l’ONU, M. Jan Eliasson, fera un exposé, M. Yun Byung-se devrait insister sur la nécessité d’une mise en œuvre complète de la résolution visant à empêcher la prolifération des armes de destruction massive et appeler à des efforts internationaux concertés à cette fin, a précisé M. Oh Joon.


Une déclaration présidentielle devrait être adoptée à cette occasion, afin de réaffirmer l’importance de la résolution 1540 (2004) et d’exhorter à sa mise en œuvre universelle.


Selon les termes de cette résolution, les États doivent s’abstenir d’apporter une aide quelconque à des acteurs non étatiques qui tentent de mettre au point, de fabriquer, de se procurer ou d’utiliser de telles armes.  Ils doivent également adopter et appliquer une législation appropriée et efficace interdisant à tout agent non étatique de se livrer à de telles activités. 


M. Oh a en outre indiqué que le Conseil de sécurité procèderait au renouvellement des mandats de trois missions de paix des Nations Unies: la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA), le 22 mai; puis le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BINUGBIS) et la Mission d’assistance des Nations Unies en Somalie (MANUSOM), le 28 mai.


L’Afrique continuera d’occuper ainsi une grande partie des travaux du Conseil de sécurité au cours du mois de mai.  Cet après-midi, a précisé le Président du Conseil de sécurité, le Conseil doit entendre des exposés de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay, et du Conseiller spécial du Secrétaire général pour la prévention du génocide, M. Adama Dieng, sur la visite qu’ils ont effectuée au Soudan du Sud du 28 au 30 avril.


Le 8 mai, le Conseil de sécurité tiendra des consultations sur la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS), au cours desquelles, notamment, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix doit faire un exposé.  Le Soudan et le Soudan du Sud, ainsi que la FISNUA seront, de même, au menu de consultations le 19 mai.


Le 14 mai, les membres du Conseil de sécurité seront informés des activités du Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB), grâce à un exposé du Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau, M. Parfait Onanga-Anyanga.


La situation en Somalie fera, elle, l’objet d’un exposé le 22 mai au cours d’une séance publique qui sera suivie de consultations sur le même sujet.  Le 13 mai, la Procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Mme  Fatou Bensouda, présentera son rapport en application des termes de la résolution  1970 (2011).


S’agissant du Moyen-Orient, l’exposé mensuel du Secrétariat sur la question sera présenté aux Conseil le 10 mai et sera suivi de consultations. 


Le conflit en Syrie sera suivi avec attention par le Conseil, a indiqué M. Oh Joon.  Le 8 mai, lors de consultations, la Coordonnatrice spéciale de la Mission conjointe Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC)-ONU, Mme  Sigrid Kaag, l’informera de la mise en œuvre de la résolution 2118 (2013), concernant la destruction de l’arsenal chimique de la Syrie.


Cinq jours plus tard, toujours en consultations, le Représentant spécial de l’ONU et de la Ligue des États arabes, M. Lakhdar Brahimi, fera un exposé.  Le 29, ce sera au tour de la Sous-Secrétaire générale aux affaires humanitaires et Coordonnatrice adjointe des secours d’urgence, Mme Kyung-wha Kang, de présenter aux membres du Conseil un exposé sur la mise en œuvre de la résolution 2139 (2014) portant sur l’accès humanitaire en Syrie.


Le 12 mai,le Conseil entendra un exposé de la Présidente de son Comité créé par la résolution  2140 (2014), Mme Raimonda Murmokaité, de la Lituanie.


Par ailleurs, les situations en Bosnie-Herzégovine et au Kosovo donneront lieu à deux débats, qui auront respectivement lieu le 15 mai et le 27 mai.


Enfin, le 28 mai, le Conseil entendra les exposés semestriels des Présidents de ses trois organes subsidiaires formant le dispositif des Nations Unies de lutte contre le terrorisme, à savoir les comités créés par les résolutions 1267 (1999) et 1989 (2011), 1373 (2001) et 1540 (2004), qui sont chargés, respectivement, de la mise en œuvre des sanctions contre Al-Qaida et les Taliban, de la lutte antiterroriste, et de la prévention de la prolifération des armes nucléaires, chimiques et biologiques.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel