25/6/2014
Assemblée générale
AG/AB/4115

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Cinquième Commission

Deuxième partie de la reprise de session

46e séance – après-midi


CINQUIÈME COMMISSION: L’ORGANISATION DE LA TROISIÈME CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LE FINANCEMENT DU DÉVELOPPEMENT

PRÉVUE EN 2015 EN ÉTHIOPIE COÛTE 1,8 MILLION DE DOLLARS


La Cinquième Commission a examiné aujourd’hui une demande pour le financement de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement*, estimé à 1,8 million de dollars.


Après celles de 2002 à Monterrey au Mexique et de 2008 à Doha au Qatar, la troisième Conférence internationale sur le financement du développement se tiendra du 13 au 26 juillet 2015 à Addis-Abeba en Éthiopie**.  Le coût exact des préparatifs et de la tenue même de la Conférence internationale est estimé à 1 808 700 dollars.   


Le rapport, qui a été présenté par le Directeur de la Division de la planification des programmes et du budget, M. Johannes Huisman, prévient que le budget 2014-2015 de l’ONU ne prévoit aucun crédit pour la Conférence.  Comme il n’est pas possible de trouver des activités qui pourraient être supprimées, reportées, réduites ou modifiées, il sera nécessaire d’ouvrir un crédit additionnel d’un montant de 1 808 700 dollars.


La solution serait donc de recommander à l’Assemblée générale de prélever ce crédit sur le Fonds de réserve,constitué pour chaque exercice budgétaire afin de financer des dépenses non prévues occasionnées par les décisions des organes délibérants.  Au nom du Groupe des 77 et de la Chine, la représentante de la Bolivie a appuyé cette proposition.


La troisième Conférence internationale sur le financement du développement devrait se tenir au niveau des chefs d’État ou de gouvernement.  Elle évaluera les progrès accomplis dans la mise en œuvre du Consensus de Monterrey et de la Déclaration de Doha, recensera les obstacles et les contraintes et identifiera les mesures et initiatives propres à les surmonter.


La Conférence devrait aussi se pencher sur les questions nouvelles ou naissantes, compte tenu, entre autres, des synergies entre les objectifs de financement dans les trois dimensions du développement durable –croissance économique, équité sociale et protection de l’environnement- et de la nécessité d’appuyer le programme de développement des Nations Unies pour l’après-2015.  À la fin de la Conférence, les chefs d’État et de gouvernement devraient approuver un document final négocié.  


La Cinquième Commission a prévu de conclure les travaux qu’elle mène sur le financement des opérations de maintien de la paix, lundi 30 juin 2014.  Mais déjà aujourd’hui, le représentant de la Chine s’est inquiété des retards pris dans des négociations qui auraient dû être achevées à la fin du mois de mai.  « Personne ne sortira gagnant de ces retards », a-t-il prévenu.


*A/C.5/68/24

 **A/68/L.49


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel