19/12/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE

GÉNÉRAL DE L’ONU: 19 DÉCEMBRE 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par Farhan Haq, Porte-parole adjoint par intérim du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Invité du Point de presse


L’invité du Point de presse était le Vice-Secrétaire général de l’ONU, M. Jan Eliasson, qui a présenté aux médias le plan d’action relatif à l’initiative du Secrétaire général « Les droits avant tout ». 


Soudan du Sud


La situation dans le centre de Juba semble s’être plus ou moins calmée, ce qui a permis des mouvements limités du personnel de l’ONU.  Dans le même temps, des informations continuent de faire état de civils en quête de protection. 


Suite à d’autres informations non confirmées selon lesquelles plusieurs étudiants auraient été tués hier par le personnel de sécurité de l’université de Juba, plusieurs centaines d’étudiants qui seraient encore présents sur le campus ont demandé l’assistance de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS).  Une patrouille devrait se rendre dans la zone cet après-midi. 


Environ 2000 à 5000 civils auraient d’autre part trouvé refuge dans une autre zone de la capitale Juba, connue sous l’appellation « complexe de Kator ». Ces personnes ont demandé à être protégées par la MINUSS.  Une patrouille devrait également se rendre sur les lieux.


La situation dans l’État du Jonglei s’est détériorée.  Dans la localité d’Akobo, en début de journée, des jeunes de l’ethnie Lou Nuer auraient forcé une entrée de la base d’opérations temporaire de la MINUSS où sont refugiés des civils dont 32 sont arrivés au cours de la nuit dernière.  Des combats y ont eu lieu, et la situation est en cours d’évaluation.  Il pourrait y avoir eu des morts.  On attend encore des détails concernant cet évènement.  La MINUSS va essayer de rapatrier le personnel non armé de l’ONU de la localité d’Akobo, tout en renforçant la base onusienne qui y est située avec 60 soldats supplémentaires en provenance de Malakal, demain. 


La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay, a mis en garde contre la situation sécuritaire qui se détériore rapidement au Soudan du Sud, et contre les conséquences que cela pourrait avoir pour la population civile. 


Elle a indiqué être profondément préoccupée par la sécurité des civils pris entre les échanges de tirs.  Le risque de voir les affrontements prendre une dimension ethnique est extrêmement élevé, ce qui pourrait rendre la situation extrêmement dangereuse, a-t-elle noté. 


Mme Pillay a appelé le Gouvernement à envoyer un message clair concernant la responsabilité qui incombe à la chaîne de commandement de l’Armée populaire de libération du Soudan (APLS), afin de prévenir des représailles basées sur l’origine ethnique et l’appartenance tribale des gens et d’en tenir tous les auteurs présumés responsables.


La Haut-Commissaire a également exhorté le Gouvernement du Soudan du Sud à veiller à ce que toutes les personnes détenues se voient accorder un procès équitable et qu’elles soient rapidement inculpées ou libérées.  Elle a exhorté toutes les parties, y compris les forces de sécurité, à exercer la plus grande retenue et à respecter les droits de l’homme et le droit humanitaire international.


Hommage à Nelson Mandela


Le Secrétaire général a pris la parole au cours du service commémoratif de l’Assemblée générale en hommage à Nelson Mandela.  Il a déclaré que Nelson Mandela était un être humain avec des défauts et des faiblesses, comme chacun d’entre nous.  Cependant, de son humanité est aussi venue son humilité; de cette humilité est venue la force; de la force est venue la transformation, et de sa bonté intrinsèque est née une grandeur épique.


Le Secrétaire général a relevé qu’au cours du voyage qu’il a fait la semaine dernière en Afrique du Sud pour prendre part aux obsèques de l’ancien Président sud-africain, il a vu une fois ce que représentait Nelson Mandela pour le peuple d’Afrique du Sud; et les Sud-africains ont exprimé à l’Organisation des Nations Unies ce qu’elle représente pour eux.  Leur combat a été notre combat, a souligné le Secrétaire général.  Il a déclaré qu’aujourd’hui, il est de notre devoir de construire le monde meilleur que Nelson Mandela nous a démontré être à notre portée. 


Déplacements du Secrétaire général


Comme il l’a annoncé lundi dernier, le Secrétaire général se rend cet après-midi aux Philippines.  Au cours du week-end prochain, il sera à Manille et Tacloban, où il va évaluer les conséquences du typhon Haiyan.


Des détails sur cette visite du Secrétaire général aux Philippines seront fournis à la presse en temps opportun.


République centrafricaine


Le Représentant spécial du Secrétaire général en République centrafricaine, M. Babacar Gaye, a déclaré aujourd’hui que la situation s’améliore dans le pays, mais qu’elle reste encore fragile et imprévisible.


Dans une interview à la Radio des Nations Unies, M. Gaye a également dit qu’il n’y a plus de combats dans la capitale Bangui, et que le désarmement des groupes armés est en cours.  Il a indiqué que cette accalmie doit être consolidée.


Syrie


Le Représentant spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes pour la Syrie, M. Lakhdar Brahimi, et le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, M. Jeffrey Feltman, rencontreront demain au Palais des Nations, à Genève, les Ministres adjoints des affaires étrangères de la Fédération de Russie, MM. Mikhaïl Bogdanov et Guennadi Gatilov, ainsi que la Sous-Secrétaire d’État américain chargée des affaires politiques, Mme Wendy Sherman, afin de préparer la Conférence internationale sur la Syrie.


Cette réunion sera suivie par une séance de travail avec les représentants des cinq membres permanents du Conseil de sécurité et ceux des pays voisins de la Syrie, à savoir l’Iraq, la Jordanie, le Liban et la Turquie, ainsi qu’avec des officiels de l’Union européenne et de la Ligue des États arabes.

Il est prévu que le Représentant spécial conjoint parle à la presse après ces réunions.


Syrie - Droits de l’homme


Dans un rapport publié aujourd’hui, la Commission d’enquête internationale indépendante sur la République arabe syrienne, a relevé que des disparitions forcées sont commises sur une grande échelle à travers toute la Syrie, ces crimes s’inscrivant dans le cadre d’une campagne d’intimidation et servant comme tactique de guerre.


Le rapport conclut qu’il existe des motifs raisonnables de croire que des actes de disparitions forcées ont été commis par les forces gouvernementales dans le cadre d’attaques généralisées et systématiques contre la population civile à une échelle qui peut être comparée à celle d’un crime contre l’humanité.


Dans tous les cas documentés par la Commission, les gens qui ont survécu à des disparitions forcées ont raconté avoir été soumis à la torture durant leur détention.  Les membres de la Commission indiquent que cela met en évidence une tendance très inquiétante, qui permet de faire un peu plus la lumière sur l’utilisation systématique de la torture.  À la merci de leurs ravisseurs, les victimes ont été systématiquement privées de leur droit fondamental à un procès équitable et privées de toute protection juridique.


Le rapport complet est disponible en ligne.


Situation humanitaire en Syrie


Le Programme alimentaire mondial (PAM), Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ont commencé le transport aérien de l’aide humanitaire de la localité d’Erbil, en Iraq, vers celle de Qamishli en Syrie. 


Le premier pont aérien humanitaire, qui a commencé le 15 décembre dernier, a permis de transporter près de 40 tonnes métriques de vivres, y compris de la farine, des pâtes alimentaires, de l’huile, du sucre et du riz.


Le HCR a également transporté des vaccins et de l’aide pour l’hiver, y compris des couvertures thermiques et des bâches en plastique pour les abris.


Au cours des 10 prochains jours, deux avions seront engagés pour fournir quelque 285 tonnes métriques de biens humanitaires pour venir en aide à 30 000 personnes.


Nominations du Secrétaire général


Le Secrétaire général a nommé M. Lenín Voltaire Moreno Garcés de l’Équateur comme son Envoyé spécial sur le handicap et l’accessibilité.


M. Moreno Garcés est actuellement Président du Comité pour l’élimination de toutes les formes de discrimination contre les personnes handicapées de l’Organisation des États américains. 


En tant qu’Envoyé spécial, M. Moreno Garcés aidera à promouvoir les droits des personnes handicapées, avec un accent particulier sur l’accessibilité pour tous.


Le Secrétaire général a également nommé M. Han Seung-soo Kbe, de la République de Corée, comme son Envoyé spécial pour la réduction des risques de catastrophes liées à l’eau. 


M. Han a précédemment servi comme Envoyé spécial du Secrétaire général sur les changements climatiques.


Dans ses nouvelles fonctions, M. Han devrait mobiliser les engagements des États Membres, du secteur privé et de la société civile pour soutenir le travail de l’ONU sur la réduction des risques de catastrophes liées à l’eau.


Des informations supplémentaires sur ces deux nominations sont disponibles au Bureau du Porte-parole.


*  ***  *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel