3/12/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 3 DÉCEMBRE 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Conseil de sécurité


Le Conseil de sécurité, lors de ses premières consultations pour décembre, a adopté son programme de travail pour le mois.  L’Ambassadeur Gérard Araud, de la France, qui assure la présidence rotative du Conseil pour ce mois, présentera aux journalistes à 12 h 45 le programme de travail mensuel du Conseil de sécurité.


Le Conseil de sécurité a également entendu, ce matin, un exposé de la Coordonnatrice des secours d’urgence, Mme Valerie Amos, sur la situation humanitaire en Syrie.


S’adressant ensuite à la presse, Mme Amos a déclaré qu’elle avait fait part aux membres du Conseil des modestes progrès qui avaient été réalisés, notamment pour l’octroi de visas et l’ouverture d’un certain nombre de centres humanitaires supplémentaires en Syrie.  L’aide humanitaire ne peut toujours pas être acheminée dans les zones difficiles d’accès.


Le Secrétaire général au Pérou


Le Secrétaire général a achevé aujourd’hui sa visite au Pérou et il est attendu ce soir à New York.


Ce matin, il a visité El Agustino, une région de Lima, située au bord d’un grand fleuve, qui est vulnérable aux effets des changements climatiques, notamment les inondations, l’érosion des sols et les glissements de terrain.


Le Secrétaire général a mis en lumière le rôle important que joue le Pérou concernant la question des changements climatiques.  Le pays accueillera l’année prochaine la vingtième Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.


Le Secrétaire général devrait rencontrer l’ancien Secrétaire général, M.  Javier Pérez de Cuéllar, à l’heure actuelle.


République démocratique du Congo


La Mission des Nations Unies pour la stabilisation dans le pays, la MONUSCO, a effectué le lancement inaugural de ses drones non armés, ce matin à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).


Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Hervé Ladsous, s’est rendu à Goma où ce lancement avait lieu, en présence du Représentant spécial du Secrétaire général dans le pays, M. Martin Kobler.  Des représentants du Gouvernement congolais, notamment le Ministre de la défense, y ont participé.


S’adressant ensuite à la presse, M. Ladsous a indiqué que les Nations Unies déployaient, pour la première fois, un tel outil technologique de pointe dans les opérations de maintien de la paix.  Il a ajouté que l’ONU était entrée dans le XXIe siècle à partir du point de vue technologique et que les opérations de maintien de la paix ont besoin de ces outils pour que les Nations Unies puissent mieux s’acquitter de leur mandat, notamment en matière de protection des civils.


Programme alimentaire mondial -République démocratique du Congo


Le Programme alimentaire mondial (PAM) a indiqué qu’il allait réduire ou interrompre certaines de ses activités en République démocratique du Congo en raison du manque de financement.


Le Programme alimentaire mondial -qui est entièrement financé par des contributions volontaires– déclare avoir besoin, de toute urgence, de 75 millions de dollars pour poursuivre ses activités jusqu’en mai 2014.


Dans le Nord-Kivu et le Sud-Kivu et dans la Province orientale, quelque 500 000 personnes déplacées à cause de l’insécurité alimentaire seront touchées par la crise de financement.  La fourniture de repas chauds quotidiens à des milliers d’écoliers risque d’être interrompue, de même que l’appui nutritionnel vital dont dépendent près de 180 000 enfants, femmes enceintes et mères allaitantes à travers tout le pays.


Au cours des six derniers mois, le manque de financement a déjà obligé le Programme alimentaire mondial à réduire de moitié les rations distribuées aux personnes déplacées dans la province du Nord-Kivu.


Le Programme alimentaire mondial indique qu’un enfant sur 10 souffre de malnutrition aiguë et 6,3 millions de personnes, qui risquent d’être victimes de la famine, ont besoin d’urgence d’aide alimentaire en République démocratique du Congo.


République centrafricaine


Le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BINUCA) a exprimé aujourd’hui sa profonde préoccupation suite à des incidents à Boali, qui se trouve à 95 km de Bangui, où au moins 12 personnes ont été tuées et 30 blessées par des groupes armés.


La Mission de l’ONU exhorte les autorités de transition à s’acquitter de leur obligation de protéger la population.


Il appelle également les autorités de transition à traduire en justice les responsables de tous les actes de violence.


Conférences de presse aujourd’hui et demain


Le Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies et Président du Conseil de sécurité pour le mois de décembre, M. Gérard Araud, présentera le programme mensuel du Conseil de sécurité à 12 h 45 dans la salle de presse.


Demain, la Sous-Secrétaire générale aux affaires humanitaires et Coordonnatrice adjointe des secours d’urgence au Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), Mme Kyung-wha Kang, sera l’invitée du Point de presse.  Elle parlera de sa récente visite au Soudan du Sud.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel