21/11/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 21 NOVEMBRE 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint par intérim du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Invités du Point de presse


Le Conseiller pour les questions de Police des Nations Unies, M. Stefan Feller, et Mme Hester Paneras, qui travaille également pour la Police des Nations Unies (UNPOL), sont aujourd’hui les invités du Point de presse.  Ils évoqueront notamment la participation des femmes dans les rangs des forces de police de l’ONU déployées à travers le monde.


Déplacement du Secrétaire général


Le Secrétaire général, qui a quitté Varsovie, où il assistait à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, sera de retour à New York en fin de journée.


Ce matin, il a pris part à une discussion sur le rôle crucial que jouent les villes dans la lutte contre les changements climatiques.  Il a déclaré que plus de 50% de la population mondiale vivait en zone urbaine, et que ce taux était en croissance, notamment en Asie et en Afrique.


En transformant la façon de concevoir les villes, il sera possible d’entrevoir un avenir où les émissions en carbone seront plus faibles, ce qui sera bénéfique pour les hommes et pour la planète, a-t-il affirmé.  Le Secrétaire général a tenu de nombreuses réunions avec les dirigeants de différents pays et groupes régionaux pendant son séjour à Varsovie.


Un compte-rendu de ces réunions est disponible en ligne.


Philippines


La Coordonnatrice des secours d’urgence de l’ONU, Mme Valerie Amos, a achevé, aujourd’hui, une visite de trois jours aux Philippines.  Elle s’est félicitée de la forte coordination dont a fait preuve la communauté internationale, concernant notamment l’action menée par les partenaires et l’aide militaire apportée par les États Membres pour appuyer les équipes de secours régionales et nationales, et répondre ainsi aux besoins immédiats de la population.


Hier, le Gouvernement des Philippines estimait que 13,25 millions de personnes avaient été touchées par le typhon Haiyan, dont 5,4 millions d’enfants.  Un grand nombre de ces enfants doivent faire face à des risques sérieux pour leur protection, leur santé et leur sécurité.  


Sur les 4,4 millions de personnes déplacées à la suite de la catastrophe, près de 90% vivent dans les Visayas orientales et occidentales.  Plus de 387 000 personnes sont hébergées dans des centres d’évacuation mis en place dans les six régions touchées.  Mme Amos a averti que toutes les personnes laissées sans abri avaient besoin d’une assistance substantielle à long terme de la communauté internationale, pour qu’elles puissent être en mesure de reconstruire leurs maisons.


Le Gouvernement philippin et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont distribué des vivres à près de 2,7 millions de personnes.  Une campagne de vaccination contre la rougeole, la polio et la vitamine A sera lancée à partir de lundi.  Les objectifs de financement de l’appel humanitaire lancé la semaine dernière après le passage du typhon ont été remplis à hauteur de 43%, permettant ainsi de recueillir 129 millions de dollars.


Syrie


Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) estime à 9,3 millions le nombre de personnes, dont 6,5 millions de personnes déplacées, ayant besoin d’aide humanitaire en Syrie.


Les organisations humanitaires assistent des millions de personnes en Syrie, mais l’insécurité qui règne dans le pays continue de menacer la vie de leur personnel et d’entraver leur capacité à porter secours aux personnes dans le besoin.  Le Programme alimentaire mondial a indiqué qu’il avait acheminé, au cours de ce mois, 30% des rations alimentaires prévues, un chiffre à comparer avec celui d’octobre, lorsque 3,4 millions de personnes avaient pu recevoir de la nourriture.


Malgré l’état d’insécurité qui règne dans le pays, les convois humanitaires ont pu, au cours de ces deux dernières semaines, apporter une aide vitale à plus de 312 000 personnes qui se trouvent dans des zones difficiles d’accès.  Les partenaires de l’aide humanitaire ont vacciné, à ce jour, 1,4 million d’enfants contre la polio et 473 000 enfants contre la rougeole, mais ils ont des difficultés à atteindre Deraa, Damas et les gouvernorats du nord-est du pays.


Lutte contre le terrorisme


La Cheffe de Cabinet du Secrétaire général de l’ONU, Mme Susana Malcorra, s’est exprimée, ce matin, au nom du Secrétaire général, lors d’une séance publique du Comité contre le terrorisme du Conseil de sécurité.


Elle a souligné la nécessité de travailler de manière collective à des stratégies pour faire face au terrible phénomène qu’est le terrorisme.  Elle a notamment insisté sur le besoin de s’adresser aux jeunes pour les encourager à développer la vision d’un monde juste et équitable, qui leur offre des opportunités et la possibilité de vivre de manière autonome. 


Mme Malcorra a déclaré qu’il incombait à tout un chacun de cultiver une plus grande compréhension entre les hommes par le biais de l’éducation et d’actions de sensibilisation. 


Ses remarques sont disponibles au Bureau du Porte-parole.


Conférences de presse de demain


Demain, le Directeur exécutif de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme (DECT), M. Jean-Paul Laborde, sera l’invité du Point de presse.  Il évoquera les actions menées par l’ONU pour combattre le terrorisme et lutter contre l’extrémisme.


Puis, à 12 h 45, la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence de l’ONU, Mme Valerie Amos, fera un compte-rendu sur sa récente visite aux Philippines, à la suite du typhon Haiyan.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel