6/11/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 6 NOVEMBRE 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint par intérim du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Déplacements du Secrétaire général


Le Secrétaire général a quitté Bamako pour se rendre ce matin à Niamey, au Niger.  Comme vous le savez, il effectue une tournée avec les responsables de la Commission de l’Union africaine, de la Banque mondiale, de la Banque africaine de développement et le Commissaire européen au développement.


Ils se sont entretenus avec le Président du Niger, M. Mahamadou Issoufou, avant d’avoir une réunion plus large avec le Président, le Premier Ministre et des membres du gouvernement.  Par la suite, le Président du Niger a lancé un « appel à l’action » pour l’amélioration de la santé génésique de la femme et de l’éducation des filles, auquel l’ONU et la Banque mondiale ont répondu.  Le Secrétaire général a affirmé que, tout au long de sa visite au Sahel, il a invité les dirigeants des pays visités à être à l’écoute des filles et des femmes, à entendre leurs besoins et doléances et à les faire participer au processus décisionnel.  Il a par ailleurs demandé aux hommes de s’engager dans l’action pour l’égalité des sexes.


Le Secrétaire général a également rencontré le Président de l’Assemblée nationale où il est intervenu lors d’une séance plénière, affirmant que l’ONU était présente dans le pays pour aider le Niger dans ses efforts visant à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et souligné le rôle du Niger dans la lutte pour surmonter les difficultés du Sahel.  Il a en outre adressé ses condoléances aux familles de migrants qui sont morts dans le Sahara la semaine dernière, réaffirmant la nécessité de traduire en justice les trafiquants de la région et de s’attaquer aux problèmes qui ont incité les victimes à fuir.


Syrie


Le Représentant spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes pour la Syrie, M. Lakhdar Brahimi, a achevé hier une série de réunions à Genève, menées d’abord avec les Nations Unies, la Fédération de Russie et les États-Unis, ensuite avec les cinq membres permanents du Conseil de sécurité, et enfin avec des pays limitrophes de la Syrie: Turquie, Iraq, Jordanie et Liban.  Une réunion a été organisée par la suite avec les représentants du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et les institutions humanitaires des Nations Unies.


M. Brahimi a affirmé que des efforts étaient en cours pour étudier la possibilité d’une Conférence de Genève II avant la fin de l’année.  Il a indiqué que le Secrétaire général attendait avec impatience l’ouverture de cette Conférence, précisant qu’en janvier, le Secrétaire général organisera une deuxième conférence de donateurs pour la Syrie qui se tiendra au Koweït et faisant appel à la générosité des donateurs à cette occasion.  La transcription intégrale de la déclaration de M. Brahimi à la presse est disponible en ligne.


Conseil de sécurité


Le Conseil de sécurité tient ce matin des consultations sur la République démocratique du Congo.  Le Représentant spécial du Secrétaire général dans ce pays, M. Martin Kobler, et l’Envoyée spéciale du Secrétaire général pour la région des Grands Lacs, Mme Mary Robinson, sont intervenus devant le Conseil par vidéoconférence sur la récente évolution de la situation dans l’est du Congo.


Yémen


Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué que les combats entre houthistes et salafistes dans le nord du Yémen avaient entravé l’acheminement de l’aide humanitaire destinée à des milliers de civils dans la ville de Dammaj.  L’accès à la région est limité, mais des informations indiquent que trois villages manquent de nourriture, d’eau et de médicaments.  Le 4 novembre, le Comité international de la Croix-Rouge a évacué 23 blessés de la ville de Dammaj, signalant la présence d’autres blessés sur place.  Les agences humanitaires se préoccupent du sort des quelque 29 000 personnes vivant dans la région.


Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires estime qu’au Yémen, plus d’un million d’enfants de moins de 5 ans sont gravement sous-alimentés, et près de 300 000 d’entre eux sont victimes de malnutrition sévère et aiguë.


Bangladesh


La Haut-Commissaire aux droits de l’homme a exprimé aujourd’hui sa vive préoccupation après la condamnation à mort au Bangladesh de 152 personnes appartenant au personnel paramilitaire, aux termes de procès collectifs qui, à son avis, sont loin de respecter les normes internationales en matière de droits de l’homme.


Les condamnés à mort ont été reconnus coupables de crimes, et notamment de meurtres et d’agressions sexuelles, au cours d’une mutinerie qui s’est déroulée en février 2009.


Mme Navi Pillay a estimé que les crimes commis étaient absolument condamnables et odieux, mais ce n’est pas rendre justice en organisant des procès collectifs de centaines de personnes, en torturant des suspects en détention et en les condamnant à mort aux termes de procès qui bafouant les normes les plus élémentaires du droit à un procès équitable.


La déclaration complète est disponible sur le site Web du Haut-Commissariat des Nations Unies des droits de l’homme.



Organisation météorologique mondiale


La quantité d’émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère a atteint un nouveau record l’année dernière, selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM).


Le bulletin annuel publié par l’Organisation sur cette question signale, entre 1990 et 2012, une augmentation de 32% des incidences du réchauffement planétaire sur notre climat.


Le bulletin indique également que cette augmentation est due à 80% au dioxyde de carbone, issu principalement d’émissions liées à la combustion de fossiles.


Le Secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale, M. Michel Jarraud, a affirmé que l’objectif de limiter l’impact des changements climatiques exigeait des réductions importantes et durables des émissions de gaz à effet de serre.


Un communiqué de presse avec de plus amples renseignements est disponible sur le site web de l’Organisation météorologique mondiale.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel