5/11/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 5 NOVEMBRE 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint par intérim du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Déplacement du Secrétaire général au Mali


Le Secrétaire général a quitté Tombouctou, au Mali, où il a rencontré des dirigeants communautaires et religieux ainsi que les autorités locales.  Il a également visité la Mosquée Djingareyber et l’Institut des hautes études et de recherches islamiques Ahmed Baba. 


Le Secrétaire général a lancé depuis Tombouctou un appel à la paix et à la réconciliation.  Il a rappelé que pendant des siècles les trésors de la ville avaient été le symbole de la richesse des cultures et des communautés du Mali, et a souhaité qu’ils puissent être une source d’inspiration pour relever les défis profonds et bâtir la paix que méritent tous les Maliens.


Auparavant, à Bamako, le Secrétaire général s’est exprimé lors de la réunion ministérielle sur le Sahel.  Il a affirmé que sa visite conjointe au Sahel avec les dirigeants de l’Union africaine, de la Banque mondiale, de l’Union européenne et de la Banque africaine de développement était un symbole de leur engagement dans la région.  Il a ajouté que la délégation conjointe était là pour exprimer sa solidarité avec des mots et la manifester par des actes.


Le Secrétaire général a également souligné le leadership dont ont fait preuve les gouvernements du Sahel dans la résolution des problèmes de la région.  Il a affirmé que le Sahel pouvait et devait aller de l’avant, mais uniquement s’il restait uni.  


Ensuite, le Secrétaire général tient une conférence de presse à Bamako.


Conseil de sécurité


Le Conseil de sécurité a tenu des consultations sur la Syrie ce matin.  La Coordonnatrice spéciale de la Mission conjointe de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques et de l’Organisation des Nations Unies (OIAC-ONU), Mme Sigrid Kaag, a fait le point devant les membres du Conseil de sécurité sur les nouvelles informations disponibles concernant le travail effectué par la mission.  Elle s’est exprimée à la sortie du Conseil. 



Syrie


Le Représentant spécial conjoint de l’ONU et de la Ligue des États arabes pour la Syrie, M. Lakhdar Brahimi, et le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, M. Jeffrey Feltman, se sont entretenus aujourd’hui à Genève avec les ministres adjoints des affaires étrangères de la Fédération de Russie, MM. Mikhaïl Bogdanov et Gennady Gatilov, et la Secrétaire d’État adjointe aux affaires politiques des États-Unis, Mme Wendy Sherman.


Ils ont ensuite tenu une autre réunion dans l’après-midi avec les cinq membres permanents du Conseil de sécurité.


À l’initiative des États-Unis et de la Fédération de Russie, une réunion a été ensuite convoquée, rassemblant les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et les pays voisins de la Syrie que sont l’Iraq, la Jordanie, le Liban et la Turquie, et avec l’Organisation des Nations Unies et la Ligue des États arabes.


M. Brahimi devait tenir une conférence de presse aujourd’hui à Genève.  


République démocratique du Congo (RDC)


L’Envoyée spéciale du Secrétaire général pour la région des Grands Lacs, Mme Mary Robinson, et le Représentant spécial du Secrétaire général pour la République démocratique du Congo, M. Martin Kobler, ainsi que les envoyés de l’Union africaine, de l’Union européenne et des États-Unis se sont tous félicités de l’annonce faite par le M23 de mettre fin à sa rébellion et de l’engagement pris par le Gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) de cesser les combats et de réaliser les étapes telles que convenues dans le cadre du Dialogue de Kampala.


Dans une déclaration commune, les envoyés ont exhorté les deux parties à conclure le processus politique en signant un accord de principe qui garantirait le désarmement et la démobilisation rapide du M23, ainsi que la poursuite des auteurs de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.


Les envoyés ont ajouté qu’il ne s’agissait là que d’une étape vers la résolution d’un conflit qui persiste et vers la fin de l’instabilité en RDC, en mettant un terme aux actes perpétrés par les acteurs armés illégaux du pays, y compris les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR).


La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) a eu recours hier à l’artillerie et à des frappes d’hélicoptères pour aider les Forces armées congolaises à neutraliser des attaques portées par le M23 sur des civils dans la région de Bunagana et de Chengerero.


Myanmar


Le Conseiller spécial du Secrétaire général pour le Myanmar, M. Vijay Nambiar, a participé en tant qu’observateur aux pourparlers de paix entre le Gouvernement et les organisations ethniques armées qui se sont tenues hier et aujourd’hui dans l’État Kachin.


M. Nambiar a indiqué qu’il s’agissait de la première rencontre entre le Gouvernement et ces organisations depuis des décennies, et qu’elle représentait une avancée significative dans le processus de réconciliation nationale.


Les deux parties ont accepté de tenir un dialogue politique en respectant notamment un cessez-le-feu dans tout le pays.


M. Nambiar s’est dit encouragé par l’esprit constructif qui a caractérisé les pourparlers et par le fait que de nombreux groupes ont pu se réunir sur une plate-forme commune pour dialoguer avec le Gouvernement.


Il a répété qu’il pensait qu’une solution pacifique aux conflits au Myanmar constituait une priorité essentielle pour l’avenir du pays et de ses habitants.  L’ONU continuera de soutenir le peuple du Myanmar au moment alors que ce pays progresse sur la voie de la paix et de la démocratie.


Maldives


Le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques, M. Oscar Fernandez-Taranco, entamera demain une mission de deux jours aux Maldives, où il rencontrera les principaux acteurs politiques et les représentants du Gouvernement avant l’élection présidentielle prévue le 9 novembre.


Il mettra l’accent sur l’importance de tenir les élections comme prévu et d’assurer une avancée constitutionnelle, encourageant les dirigeants politiques des Maldives et les représentants du Gouvernement à s’acquitter de leurs responsabilités envers le processus démocratique.


Cette visite coïncide avec celle de l’Envoyé spécial du Secrétaire général du Commonwealth aux Maldives, M. Don McKinnon.  Elle reflète la coordination très étroite existant entre les Nations Unies et le Commonwealth sur la situation aux Maldives.


Programme des Nations Unies pour l’environnement


Lors des préparatifs de la Conférence de Varsovie sur le changement climatique, le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) a publié aujourd’hui un nouveau rapport sur les émissions de gaz à effet de serre.


Le rapport 2013 sur l’écart entre les besoins et les perspectives en matière de réduction d’émissions souligne que l’incapacité à limiter les émissions excessives de gaz à effet de serre va exacerber les défis autour de l’impact du changement climatique après 2020.


Le Directeur exécutif du PNUE, M. Achim Steiner, a déclaré que différer les actions indispensables à mener ne ferait qu’aggraver les impacts sur l’environnement et irait dans le sens de la poursuite de l’utilisation d’infrastructures à forte intensité carbonique.  


Un tel retard ralentirait également l’introduction de technologies respectueuses du climat et réduirait les chances de voir émerger des choix de développement à même de conduire la communauté mondiale sur la voie d’un avenir vert.



Nomination


Le Secrétaire général a annoncé aujourd’hui la nomination de Michael Møller, du Danemark, au poste de Directeur général par intérim de l’Office des Nations Unies à Genève.  M. Møller remplacera M. Kassym-Jomart Tokayev.  


Le Secrétaire général a remercié M. Tokayev pour sa contribution exceptionnelle et son engagement à promouvoir les activités de l’Organisation.


M. Møller apporte à son nouveau poste une vaste expérience, après avoir été un fonctionnaire international des Nations Unies, pendant plus de 30 ans 


Égypte


À la suite des questions posées hier concernant le procès de l’ancien Président égyptien Mohammed Morsy, le Secrétaire général réitère que toute personne détenue doit être traitée avec humanité et bénéficier de toutes les garanties judiciaires en vertu du droit national et international.


Il appelle le Gouvernement provisoire à garantir la tenue de procès équitables sur la base d’enquêtes crédibles.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel