24/10/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 24 OCTOBRE 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Journée des Nations Unies


On célèbre aujourd’hui la Journée des Nations Unies.  Ce matin, le Secrétaire général s’est rendu à Times Square, à New York, accompagné de membres du personnel des Nations Unies qui ont distribué aux passants des documents faisant la promotion des activités de l’Organisation.  Ils étaient là également pour voir défiler les messages de l’ONU sur les panneaux du Nasdaq à 10 heures du matin puis à 16 h 25 cet après-midi.  Dans son message, le Secrétaire général indique que la Journée des Nations Unies est l’occasion de reconnaître la manière dont l’Organisation contribue à la paix et au progrès commun.  Cette Journée est aussi l’occasion de réfléchir aux actions qu’il serait possible de mener pour réaliser notre vision d’un meilleur monde pour tous.


Conseil de sécurité


Le Conseil de sécurité a tenu, ce matin, des consultations sur la situation au Soudan et au Soudan du Sud, ainsi que sur les sanctions en Côte d’Ivoire.  Cet après-midi, les membres du Conseil devraient discuter de la mise en œuvre de la résolution 1559 concernant le Liban.


République démocratique du Congo (RDC)


La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) se dit extrêmement préoccupée par les informations faisant état du recrutement d’enfants par des groupes armés dans le pays.  Elle appelle tous les acteurs à faire cesser ces violations graves contre les enfants et à empêcher que celles-ci ne se reproduisent.


Selon un rapport publié aujourd’hui, près de 1 000 cas de recrutement d’enfants par des groupes armés ont été confirmés par la MONUSCO entre le 1er janvier 2012 et le 31 août dernier, principalement dans le Nord-Kivu.


Les enfants qui ont été recrutés par ces groupes armés ont également été victimes et témoins d’autres violations graves des droits de l’enfant telles que des viols, des enlèvements, des meurtres et des mutilations. 


Davantage d’informations sur la question sont disponibles en ligne.


Soudan/Polio


Le Coordonnateur résident des Nations Unies et Coordonnateur humanitaire de l’action humanitaire pour le Soudan, M. Ali Al-Za’tari, a salué la confirmation officielle de l’accord donné par le Gouvernement soudanais à une campagne de vaccination contre la poliomyélite qui débutera le 5 novembre dans les États du Kordofan méridional et du Nil bleu.


Aucun programme de vaccination contre la poliomyélite n’avait jusque-là été mis en place dans ces zones.


L’Organisation mondiale de la Santé et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont mis en place des plans de vaccination pour les enfants de moins de 5 ans dans ces régions.


Soudan du Sud


Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique qu’au Soudan du Sud, les organisations humanitaires ont évacué, à la suite des violences intercommunautaires qui ont eu lieu en début de semaine à Twic, dans l’État de Jonglei, près de 50 blessés afin de leur fournir les soins médicaux nécessaires.


Elles se préparent désormais à répondre à d’autres besoins urgents résultant de ces violences.


Pendant ce temps, quelque 150 000 personnes attendent de l’aide dans sept États du pays, à la suite de graves inondations.  Les organisations humanitaires continuent à porter secours à des dizaines de milliers de personnes en leur fournissant une aide alimentaire et d’autres produits essentiels.  Mais les routes impraticables dans cette région rendent plus difficile l’accès à certaines communautés.


Conférence de presse aujourd’hui


Immédiatement après le Point de presse de ce midi, le Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme en Érythrée tiendra une réunion d’information.  Puis à 13 h 15, le Président du Groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires et le Rapporteur spécial sur les droits de l’homme des personnes déplacées dans leur propre pays s’adresseront, à leur tour, à la presse.


Conférence de presse demain


Demain, d’autres Rapporteurs spéciaux sur les questions des droits de l’homme tiendront, tour à tour, une conférence de presse.


Les détails de ces réunions sont disponibles sur le site Internet de l’ONU.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel