10/10/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 10 OCTOBRE 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole associé du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon:


L’invité du Point de presse


Mme Margareta Wahlström, Représentante spéciale du Secrétaire général pour la mise en œuvre de la Stratégie internationale de prévention des catastrophes est l’invitée du jour du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies.


Voyage du Secrétaire général


Le Secrétaire général est arrivé à Brunéi Darussalam plus tôt dans la journée, où il a participé à un sommet des dirigeants de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) avec les Nations Unies, et s’est entretenu avec des responsables politiques régionaux.  Lors du sommet, le Secrétaire général a mis l’accent sur quatre domaines d’action où le partenariat ASEAN-ONU peut produire des résultats tangibles: connectivité régionale, développement durable, droits de l’homme et paix et sécurité.  Il a affirmé que les Nations Unies comptaient sur l’engagement et le dynamisme de l’ASEAN afin d’établir de nouvelles normes pour la croissance équitable et le développement durable au sein de la région et au-delà.  Le Secrétaire général a également eu une série des réunions avec le Ministre des Affaires étrangères indonésien, le Premier Ministre de la Thaïlande ainsi que du Premier ministre du Cambodge.  Il a en outre, tenu une conférence de presse.  Les textes concernant les activités de la journée du Secrétaire général sont tous disponibles en ligne.  Demain, le Secrétaire général rencontrera d’autres dirigeants, dont le Sultan de Brunéi, avant de retourner à New York, où il est attendu samedi.


Conseil de sécurité


Le Conseil de sécurité a adopté ce matin à l’unanimité une résolution sur la République centrafricaine exigeant la mise en œuvre rapide de dispositions transitoires pour la tenue d’élections présidentielles et législatives libres, justes et transparentes, 18 mois après le début de la période de transition entamée le 18 août.  Le Conseil encourage les pays de la région et du reste de l’Afrique à participer à la mise en place de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous direction africaine (MISCA).  


Ce matin, le Conseil de sécurité a également adopté à l’unanimité une résolution prorogeant le mandat de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) jusqu’au 15 octobre 2014, et une résolution prorogeant l’autorisation de la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) en Afghanistan jusqu’au 31 Décembre 2014.  Le Conseil de sécurité a, par ailleurs, tenu des consultations sur le Soudan et le Soudan du Sud.  Cet après-midi, il tiendra des consultations à huis clos pour examiner la lettre adressée par le Secrétaire général au Conseil sur la mission conjointe des Nations Unies et l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) en Syrie. 


Libye


Aujourdhui au Brunéi Darussalam, le Secrétaire général a exprimé sa consternation dapprendre l’enlèvement, dans la matinée, du Premier ministre libyen, Ali Zeidan. Il a condamné cet acte dans les termes les plus fermes, avant d’apprendre ultérieurement sa remise en liberté.  La Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a également dénoncé lenlèvement du Premier Ministre.  Il a appelé toutes les parties à poursuivre le processus de transition politique et à réaffirmé la légitimité des institutions démocratiquement élues.  La Mission a également invité la communauté internationale à redoubler d’efforts pour aider la Libye à construire un État souverain, fondé sur la primauté de l’état de droit et la promotion des droits de lhomme.


Iraq


La Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI) a exprimé sa préoccupation après l’exécution, dans la nuit du 8 et 9 Octobre, de 42 personnes, dont une femme.  Ces exécutions ont été confirmés aujourd’hui le Ministre de la Justice iraquien.  La Mission de l’ONU réitère son appel au Gouvernement iraquien pour qu’il adopte un moratoire sur l’application de toutes les condamnations à mort, conformément aux résolutions de l’Assemblée générale des Nations Unies [62/149 (2007), 63/168 (2009) et 65/ 205 (2010)].  La MANUI a estimé que le Gouvernement iraquien devait envisager de ratifier le deuxième Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques en vue de l’abolition définitive de la peine de mort.  Dans son dernier rapport adressé au Conseil de sécurité sur l’Iraq, le Secrétaire général a déclaré craindre que ce pays continuerait d’appliquer la peine de mort en dépit des lacunes existantes dans son système de justice pénale.  Il a appelé le Gouvernement iraquien à cesser toutes les exécutions et à procéder à un examen indépendant de tous les cas de condamnés à mort.  Il a, en outre, demandé aux autorités iraquiennes de divulguer des informations sur le nombre et l’identité des prisonniers condamnés à mort, les accusations et les procédures judiciaires intentées contre eux, et les résultats des examens de leurs cas.


FNUOD


De violents combats ont opposé des Forces armées arabes syriennes à des membres armés de l’opposition dans la zone de séparation, entravant considérablement les mouvements de la Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement (FNUOD).  Pour leur part, les Forces de défense israéliennes (FDI) ont rapporté hier que des tirs d’artillerie syrienne avaient frappé une position des Forces de défense israéliennes et que s’apprêtaient à riposter. La Force des Nations Unies chargée dobserver le désengagement et la Mission des Nations Unies ont exhorté les Forces de défense israéliennes de ne pas prendre de telles mesures.


La Force des Nations Unies chargée dobserver le désengagement a également demandé aux autorités syriennes d’ordonner aux forces armées arabes syriennes de cesser leurs tirs vers la ligne de cessez-le feu.  Par la suite, les Forces de défense israéliennes ont tiré des missiles sur une position des forces armées arabes syriennes située du côté syrien de la ligne de cessez-le feu (ligne Bravo).  Les deux parties ont déclaré que deux de leurs soldats ont été blessés lors de cet incident.  La FNUOD a observé l’impact des missiles des Forces de défense israéliennes sur la position des Forces armées arabe syrienne, mais n’a pas été en mesure d’observer les tirs d’artillerie.  Lors de l’inspection du site, la Force des Nations Unies chargée dobserver le désengagement a pris la mesure de l’impact des tirs d’artillerie, mais n’a pas pu confirmer s’ils résultaient de cet incident.  Les Casques bleus situés à proximité se sont mis à l’abri.  Aucun membre du personnel des Nations Unies n’a été blessé.


Plus tard dans la journée, les autorités syriennes ont informé la FNUOD que des hélicoptères israéliens avaient attaqué les forces armées arabes syriennes à proximité d’Ufaniyah.  Les Forces de défense israéliennes ont nié cette information, et la FNUOD n’a pas été en mesure de vérifier sur place.  Le Commandant de la Force des Nations Unies continue d’assurer la liaison avec les autorités syriennes et les Forces de défense israéliennes pour encourager favoriser un maximum de retenue et prévenir une montée des tensions.  Les échanges de tir par-dessus la ligne de cessez-le-feu constituent une violation de l’Accord de 1974 sur le dégagement des forces israéliennes et syriennes.  Les activités en cours menées par un acteur de la région risquent toujours de provoquer une  escalade des tensions entre les parties.  Aucune présence militaire dans la zone de séparation ne devrait être autorisée, en dehors de la Force des Nations Unies chargée dobserver le désengagement.


Myanmar


Le Conseiller spécial du Secrétaire général pour le Myanmar, M. Vijay Nambiar, a participé en tant qu’Observateur aux pourparlers de paix entre le Gouvernement du Myanmar et l’Organisation pour l’indépendance Kachin, qui se sont achevés aujourd’hui.  Dans un communiqué, M. Nambiar a déclaré que cette dernière série de pourparlers avait permis de réaliser d’importants progrès sur des questions telles que l’assistance et la réinstallation des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays.  Il a indiqué en outre que les parties s’étaient engagées à poursuivre la désescalade de la violence et à faire avancer le processus de paix. 


M. Nambiar a réaffirmé toute l’importance d’une solution pacifique au conflit du Kachin, non seulement pour les habitants de cette région, mais pour le pays tout entier.  L’Organisation des Nations Unies continuera d’aider et de soutenir le peuple du Myanmar, alors même que le pays poursuit son avancée sur la voie de la paix et de la démocratie.  L’intégralité de la déclaration est disponible en ligne et dans notre bureau.


Kosovo


Le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la Mission d’administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK), Farid Zarif, s’est rendu hier dans le nord du Kosovo où il s’est entretenu avec un large éventail d’acteurs politiques.  Durant sa visite, M. Zarif a déclaré que les efforts en faveur d’élections locales libres et organisées de manière équitable dans le nord du Kosovo devaient se poursuivre.  Il a également affirmé qu’aucun acte d’intimidation ou de coercition ne serait toléré ou excusé, et que les actes antidémocratiques seraient dénoncés.  Un communiqué de presse avec de plus amples détails sera disponible en ligne dans notre bureau.


Conférences de presse de demain


Demain, à 12 h 30, Mme Nicole Ameline, présidente du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes, tiendra une conférence de presse.  Mme Ameline fournira des informations sur les travaux du Comité et le dialogue interactif qu’elle mène avec les États Membres au sein de la Troisième Commission de l’Assemblée générale, qui se déroulera demain matin.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel