20/8/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 20 AOÛT 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon


Moyen-Orient


Le Conseil de sécurité a entendu ce matin un exposé sur la situation au Moyen-Orient donné par le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques.


M. Oscar Fernandez-Taranco a déclaré que malgré un environnement régional toujours difficile, il y a eu une petite mais importante ouverture sous la forme de négociations directes entre Israéliens et Palestiniens.


Il a dit que pour les deux parties, le test sera de tenir la distance et ne pas décevoir leur peuple.  Il a ajouté que les dirigeants des deux parties doivent se rendre compte que c’est une ouverture qu’ils ne peuvent pas se permettre de perdre et que le Secrétaire général et l’Organisation des Nations Unies, y compris le Quatuor, continueront à apporter tout leur soutien possible à leurs efforts.


S’agissant de la situation en Syrie, le Sous-Secrétaire général a déclaré que la position du Secrétaire général reste inchangée: il n’y a pas de solution militaire à ce conflit.  Il a dit que ce qui est nécessaire et urgent c’est une solution politique.


M. Fernandez-Taranco a déclaré que la communauté internationale est en train de faire de son mieux pour veiller à ce que la Conférence de Genève ait lieu aussi tôt que possible.  Il a ajouté que les Nations Unies espèrent que toute la communauté internationale restera engagée dans ce processus et contribue à son succès, par des mots et des actes.  (Voir communiqué de presse CS/11000)


Syrie


Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a déclaré aujourd’hui que depuis jeudi dernier, quelque 30 000 Syriens sont arrivés dans le nord de l’Iraq.


Le HCR a indiqué que ce nouvel exode compte parmi les plus importants qu’il ait vu jusqu’ici pendant le conflit syrien.


Parmi les raisons invoquées par les réfugiés devant le HCR figurent les récents bombardements, les combats entre les différentes factions sur le terrain, l’effondrement de l’économie et les difficultés à répondre aux besoins de la famille.


En réponse à cet afflux de réfugiés, le HCR et ses partenaires ont construit des abris pour offrir ombre et eau alors qu’une distribution de vivres a été organisée aux points de passage.


Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a indiqué que sur les quelque 4 800 personnes qui sont arrivées hier en Iraq, au moins 2 100 étaient des enfants dont beaucoup ont moins de 12 ans.  Les plus jeunes étaient particulièrement déshydratés et épuisés après une marche de quatre ou cinq heures sous un soleil de plomb.


Syrie - Lakhdar Brahimi


Toujours sur la Syrie, le Représentant spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes pour la Syrie, M. Lakhdar Brahimi, s’est félicité des discussions bilatérales sur la crise syrienne qui vont avoir lieu incessamment entre des délégations russe et américaine à La Haye.  M. Brahimi ne participera pas à cette réunion.


Il est en contact permanent tant avec les autorités russes qu’américaines.  Une autre réunion de préparations de la conférence dite « Genève II » pourrait avoir lieu dans un proche avenir, mais ni l’endroit ni la date n’ont encore été choisis.


Égypte - Droits de l’homme


Le Bureau de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme a déclaré aujourd’hui qu’il demeure alarmé par la poursuite de la violence en Égypte.  Le Bureau a fait écho au Secrétaire général qui a fermement condamné, hier, l’embuscade dans le Sinaï qui a provoqué la mort de 25 policiers.


Quant aux informations faisant état de la détention de centaines de membres des Frères Musulmans, y compris certains de leurs dirigeants, le Bureau a déclaré que toute personne privée de liberté doit être traitée avec humanité et bénéficier de toutes les garanties judiciaires en vertu du droit international.


Le Bureau a également réitéré son appel aux autorités égyptiennes pour qu’elles lui permettent de déployer des spécialistes des droits de l’homme pour évaluer la situation sur le terrain.


Égypte - Programme alimentaire mondial


Toujours sur l’Égypte, le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé aujourd’hui qu’il est préoccupé par l’augmentation de la pauvreté et de l’insécurité alimentaire parmi les communautés les plus vulnérables du pays dans le contexte des incertitudes politiques et d’une situation économique qui s’est aggravée au cours des derniers mois.


Le PAM a poursuivi la distribution de vivres pendant les mois de juillet et d’août avec des retards mineurs.


Il a distribué des bons alimentaires aux réfugiés syriens en juillet et envisage de toucher 50 000 personnes ce mois-ci.  Le Programme a atteint 95% des personnes ciblées le mois dernier, offrant des bons alimentaires à 35 000 réfugiés syriens dans le grand Caire, à Damiette et à Alexandrie malgré l’instabilité et les manifestations.


Soudan du Sud


La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a annoncé aujourd’hui que ses Casques bleus ont intensifié ces derniers jours leurs patrouilles dans le comté de Pibor.


Les patrouilles sont menées chaque jour, à pied et en voiture, et elles visent à contribuer à la création d’un environnement sûr pour le retour sécurisé des civils et leur accès aux endroits où l’on distribue des vivres.


Pendant les patrouilles, les Casques bleus localisent les populations déplacées vulnérables touchées par les derniers combats, parlent avec elles, leur expliquent la situation à Pibor et dans les villes de Gumuruk ainsi que la distribution de vivres et collectent des informations sur l’endroit où se trouvent les autres civils et sur leur état.


La Mission jouit du soutien et de la coopération du Gouvernement de la République du Soudan du Sud, de l’Armée populaire de libération du Soudan (SPLA), des autorités du comté de Pibor, et des groupes armés dans la région où les patrouilles sont menées.


Ces patrouilles intensives font partie des efforts que déploie la Mission pour renforcer la mise en œuvre de son mandat de protection des civils et contribuer à créer un cadre de sécurité amélioré.


Mali


La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a pris acte du fait que la Cour constitutionnelle a confirmé aujourd’hui les résultats de l’élection présidentielle.


Dans un communiqué publié peu après l’élection, le Secrétaire général avait félicité les autorités et le peuple du Mali.


Il a également félicité M. Ibrahim Boubacar Keїta pour son élection à la présidence de la République du Mali, saluant l’engagement que M. Soumaïla Cissé -le candidat classé deuxième– a montré en faveur des principes démocratiques.


Le Secrétaire général avait également réitéré l’engagement des Nations Unies à accompagner le Mali dans la prochaine phase de son processus de stabilisation et de consolidation de la paix, y compris en soutenant le dialogue inclusif et la réconciliation, ainsi que la conduite des élections législatives.


Philippines


Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a déclaré que les pluies torrentielles continuent d’affecter les Philippines.


À Luzon, 7 personnes ont péri et les plus de 140 000 personnes déplacées sont toujours dans les 200 centres d’évacuation avec familles et amis.


Le PAM fournira 50 tonnes de biscuits à haute teneur énergétique.  À Mindanao, près de 250 000 familles ont été touchées par la mousson; 112 000 personnes étant déplacées. 


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel