29/7/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 29 JUILLET 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Eduardo del Buey, Porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Israël


Le Secrétaire général a rencontré aujourd’hui la Ministre de la justice de l’État d’Israël, Mme Tzipi Livni, qui est le principal négociateur israélien dans les pourparlers israélo-palestiniens.  Un compte-rendu de cette réunion est disponible.


Le Secrétaire général a exprimé son fort soutien à la reprise de négociations crédibles dans le but d’arriver à une solution à deux États, ainsi que sa reconnaissance envers le Premier Ministre d’Israël, M. Benjamin Netanyahu, pour la décision courageuse qu’il a prise récemment à cet égard.  Il s’est félicité de l’engagement positif du Comité de suivi de l’Initiative de paix de la Ligue des États arabes.  Il a souligné qu’il était important d’instaurer un environnement propice à la reprise des pourparlers et a encouragé les deux parties à prendre d’autres mesures positives dans ce sens.


Égypte


Hier, le Secrétaire général a eu plusieurs entretiens téléphoniques concernant la situation en Égypte.  Il s’est notamment entretenu avec le Vice-Président par intérim de l’Égypte, M. Mohamed ElBaradei; avec les Ministres des affaires étrangères de la Turquie et du Qatar, et avec le Secrétaire général de la Ligue des États arabes.  Au cours de toutes ces conversations téléphoniques, il a fait part à ses interlocuteurs de sa vive inquiétude en ce qui concerne la situation en Égypte et les pertes inacceptables en vies humaines survenues au cours des derniers jours.


Le Secrétaire général a fait part àM. ElBaradei de sa profonde préoccupation concernant la direction que prend la transition en Égypte.  Il a réitéré son appel aux autorités par intérim de ce pays afin qu’elles lancent un processus politique réellement inclusif et pacifique, afin d’aller de l’avant.  Il a souligné que chaque nouveau décès rend plus difficile la réconciliation à long terme.


Au cours des autres conversations, le Secrétaire général a souligné la nécessité pour les autorités intérimaires égyptiennes d’intensifier rapidement leurs efforts visant à lancer un processus politique véritablement inclusif.


Hier également, la Haut-Commissaire aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay, a appelé à lancer une enquête crédible, indépendante et rapide sur les meurtres en grand nombre commis en Égypte et dans lesquels les forces de sécurité semblent lourdement impliquées.


Iraq


Le Représentant spécial par intérim du Secrétaire général pour l’Iraq, M. Gyorgy Busztin, a exprimé sa profonde inquiétude après la vague d’attentats à la voiture piégée qui, aujourd’hui, a fait des dizaines de morts et de blessés au sein de la population iraquienne.


Il a dit qu’il était très préoccupé par le niveau de violence qui ne fait que s’accroître et qui fait courir à l’Iraq le risque de retomber dans un conflit sectaire.  Il a exhorté tous les dirigeants politiques à prendre immédiatement des mesures pour arrêter ce bain de sang absurde.


Mali


La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) indique que le scrutin organisé hier pour le premier tour des élections présidentielles au Mali s’est déroulé de manière pacifique.  La participation des électeurs a été élevée dans tout le pays, mais aucun chiffre officiel n’a encore été communiqué.


La Mission ajoute que les observateurs internationaux et nationaux étaient présents dans toutes les régions, notamment à Tombouctou, Gao et Kidal.  Toute la journée, la Mission a fourni une aide dans le domaine de la sécurité aux Forces maliennes de défense et de sécurité, et elle continue à contribuer à la sécurité dans les centres de dépouillement et de comptage des votes.  La MINUSMA souligne l’excellente coopération existant entre les Nations Unies et les forces maliennes pour assurer la sécurité du scrutin.


Le Représentant spécial du Secrétaire général, M. Bert Koenders, ainsi que les chefs des missions d’observateurs et quelques ambassadeurs clefs, ont rencontré aujourd’hui les candidats à ces élections pour discuter du processus et de ses prochaines étapes.  La nécessité de respecter les résultats leur a été rappelée, ainsi que celle de traiter toutes les plaintes par le biais de procédures juridiques établies.


République démocratique du Congo


La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) se dit extrêmement alarmée par les allégations de meurtres, de recrutements forcés et de détentions illégales de civils commis par les combattants du groupe rebelle connu sous le nom M23.


La MONUSCO indique avoir reçu des informations crédibles selon lesquelles 10 personnes auraient été recrutées de force par les combattants du M23, le 22 juillet, à Kibumba, dans la province du Nord-Kivu.  Trois des dix victimes auraient été tuées par les combattants du M23 alors qu’elles essayaient de s’échapper.


Le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général en République démocratique du Congo chargé de la composante « état de droit » à la Mission, M. Abdallah Wafy, a indiqué que la MONUSCO condamnait toutes les graves violations des droits de l’homme attribuées aux membres du M23, et qu’elle réitérait l’appel lancé à ce groupe pour qu’il respecte pleinement les droits de l’homme et le droit international humanitaire.  La MONUSCO avertit le M23 qu’il sera tenu responsable du sort de toute personne qu’il aura enlevée ou recrutée de force.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel