18/7/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 18 JUILLET 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Journée Nelson Mandela


Ce matin, le Secrétaire général a prononcé un discours à une réunion que l’Assemblée générale a convoquée, pour marquer le quatre-vingt-quinzième anniversaire de Nelson Mandela.


Dans ses propos, le Secrétaire général a déclaré que Nelson Mandela est un géant de notre temps qui a donné 67 années de sa vie à la lutte pour les droits de l’homme.


Il a indiqué que, cette année, la commémoration de la Journée internationale Nelson Mandela intervient alors que Madiba, qui est vénéré dans le monde entier, est toujours hospitalisé.


En ces temps difficiles, a dit le Secrétaire général, nos pensées vont à M. Mandela, sa famille et tout le peuple d’Afrique du Sud.


Le Secrétaire général a ajouté qu’aujourd'hui et chaque jour, nous voulons mobiliser la famille humaine afin qu’elle agisse, qu’elle inspire le changement et qu’elle construise un monde plus pacifique, plus viable et plus équitable.


Il a souligné que Nelson Mandela a fait plus que tout autre pour façonner la conscience même de la communauté internationale.


Conseil de sécurité


Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Hervé Ladsous, a informé le Conseil de sécurité, ce matin, de la situation en Côte d’Ivoire.


M. Ladsous a déclaré que la Côte d'Ivoire est sur la bonne voie et que ses dirigeants ont fait preuve d’une détermination remarquable pour relever les nombreux défis auxquels le pays est confronté.


Toutefois, il a noté que les menaces à la paix et la sécurité de la Côte d’Ivoire persistent et ne devraient pas être sous-estimées.  Il a, à ce propos, cité les divisions politiques et les réseaux affiliés à l’ancien régime, la piraterie dans le golfe de Guinée, le trafic de drogues et la criminalité transnationale organisée.


M. Ladsous a déclaré que la présence de la Mission de l’ONU en Côte d’Ivoire (ONUCI), reste essentielle, eu égard en particulier à la protection des civils, au désarmement, à la démobilisation et la réintégration des anciens combattants, ainsi qu’à la réforme du secteur de la sécurité.


Soudan du Sud


Le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies au Soudan du Sud, M. Toby Lanzer, a déclaré aujourd’hui que l’accès élargi, des les organismes d’aide, dans le district de Pibor de l’État de Jonglei, a permis d’évaluer les besoins de près de 25 000 civils qui ont fui les derniers combats.


M. Lanzer a relevé que les ONG et les agences des Nations Unies ont une équipe conjointe sur le terrain et qu’elles fournissent une assistance médicale, des comprimés de purification de l’eau et des draps en plastique.


Il s’est dit particulièrement préoccupé par le fait que certains enfants présentent des signes de rougeole, ce qui peut être mortel dans de telles conditions.


Les civils coincés dans la brousse ont besoin non seulement de paix et de sécurité, mais aussi d’une liberté de mouvement pour accéder aux services, a-t-il ajouté.


Le Coordonnateur a indiqué que les services de base peuvent être fournis par les organisations humanitaires, pour autant que toutes les parties en conflit assurent un accès sans entrave et continu, ainsi qu’un environnement sécurisé et accueillant aux ONG et aux agences des Nations Unies.


Somalie


Le Représentant résident et Coordonnateur humanitaire des Nations Unies pour la Somalie a terminé sa première visite officielle dans le Somaliland hier.


Au cours de sa mission de deux jours, M. Philippe Lazzarini a rencontré le Président du Somaliland, M. Ahmed Mohamed Mohamoud Silanyo, des ministres, des représentants de la société civile et autres personnalités.


M. Lazzarini a réaffirmé l’engagement de l’ONU à aider à stimuler l’agriculture, l’élevage et les secteurs de l’environnement et de l’eau, dans la région.  Au cours des réunions auxquelles il a participé, il a discuté de la question de la distribution des terres aux personnes déplacées. 


Il a également visité un camp pour personnes déplacées à Hargeisa.


M. Lazzarini a exprimé son soutien à l’accord qui comprenait la levée de l’interdiction des vols humanitaires de l’ONU vers et à partir du Somaliland.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel