17/7/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 17 JUILLET 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Conseil de sécurité


      Dans ses remarques au Conseil de sécurité, ce matin, le Vice-Secrétaire général de l’ONU, M. Jan Eliasson, a déclaré que la liberté d’expression est un droit fondamental qui dépend d’une presse indépendante et pluraliste. 


Il a rappelé que lors de la dernière décennie, plus de 600 journalistes ont trouvé la mort pendant l’exercice de leur rôle critique et de leur service à la société. 


Égypte


      La Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a condamné le meurtre d’un photographe égyptien et a exhorté les autorités à respecter le droit des journalistes à faire leur travail dans des conditions sûres. 


Ahmed Assem el-Senousy a été tué par balles alors qu’il couvrait une manifestation, le 8 juillet dernier.  Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, a lancé un appel urgent à toutes les parties pour qu’elles respectent la nécessité pour les journalistes d’exercer leur profession sans risques.


Soudan du Sud, situation humanitaire


      La Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires, Mme Valerie Amos, s’est déclarée alarmée par la détérioration de la situation humanitaire dans le comté de Pibor de l’État sud-soudanais de Jonglei, où quelque 100 000 civils sont privés d’une aide essentielle en raison des combats.


Mme Amos a dit que ces combats menacent la vie des gens ordinaires et qu’ils ont compromis la faculté des organisations humanitaires de fournir une aide urgente.


Pour la première fois depuis le début des hostilités, les organisations humanitaires ont été en mesure aujourd’hui de fournir de l’aide dans la zone de Dorein le long du fleuve Kengen.  Mme Amos a prévenu que si ce développement constitue une bonne nouvelle, il n’en reste pas moins que l’acheminement de vivres et autres articles de première nécessité dans un terrain aussi vaste et marécageux nécessite d’importantes ressources.  Elle a demandé à la communauté internationale de faire en sorte qu’il y ait suffisamment de ressources pour atteindre toutes les personnes dans le besoin à Pibor


Mme Amos, qui est aussi Coordonnatrice des secours d’urgence, a ajouté qu’aussi longtemps que les combats continueront, l’acheminement de l’aide restera limité.  Nous ne pourrons pas apporter de l’aide à ceux qui en ont besoin, a-t-elle averti.


Elle a encore dit que les Nations Unies travailleront avec toutes les parties pour faire en sorte que les personnes dans le besoin reçoivent l’aide humanitaire et a appelé toutes ces parties à respecter l’obligation qu’elles ont contractée de protéger les civils, en vertu du droit international humanitaire. 


Toujours au Soudan du Sud, la Mission des Nations Unies (MINUSS) a augmenté le nombre de ses Casques bleus à Gumuruk et à Pibor.  Ils ont reçu l’ordre de recourir à la force pour protéger les civils exposés à une menace imminente.


La capacité de la Mission à se déployer dans des zones où des combats auraient lieu est gravement limitée compte tenu des obstacles qui vont du manque d’équipements aériens à l’absence d’aires d’atterrissage sécurisées.


Aide humanitaire


      Mme Amos a indiqué que, cette année, 73 millions de personnes dans le monde ont besoin d’une aide humanitaire. 


En présentant l’examen à mi-parcours de l’action humanitaire mondiale, elle a précisé qu’à ce jour, les donateurs ont fourni une somme de 5,1 milliards de dollars pour l’aide humanitaire dans 24 pays.


Elle a ajouté que la détérioration de la situation en Syrie et dans les pays voisins a accru de 4,4 milliards de dollars les besoins par rapport à la somme demandée pour répondre aux grandes crises dans le monde.


Liban


      Le Coordonnateur spécial des Nations Unies au Liban, M. Derek Plumby, a vu aujourd’hui séparément le Premier Ministre désigné du Liban, M. Tamam Salam, et le Président du Parlement, M. Nabib Berri.


Il a confié à la presse que lors de ces entretiens, les derniers développements au Liban et dans la région ont été passés en revue. 


Il a ajouté qu’au cours de ces deux entretiens, il a souligné que la meilleure manière de préserver la stabilité du Liban pendant cette période est de renforcer et de respecter les institutions publiques. 


M. Plumby a ajouté que, dans ce contexte, les retards dans la formation d’un nouveau gouvernement sont une source de préoccupation et a encouragé toutes les parties à y travailler avec le Premier Ministre. 


Le Coordonnateur spécial a également dit que la communauté internationale demeure unie dans sa détermination à appuyer la souveraineté, la sécurité et la stabilité du Liban.


Handicap


      La plus grande réunion internationale sur la question du handicap a commencé aujourd’hui au Siège de l’ONU, à New York.  La Conférence des États parties à la Convention relative aux droits des personnes handicapées portera sur la réalisation d’un développement fondé sur l’intégration totale des personnes handicapées, lequel passe par l’amélioration de la protection sociale et de la réduction de la pauvreté.


Selon l’ONU, le monde compte aujourd’hui plus d’un milliard de personnes handicapées.  Près de 80% de ces personnes sont en âge de travailler mais font face à des obstacles physiques, sociaux, économiques et culturels à leur accès à l’éducation, à la formation et à l’emploi.


La Conférence devrait fermer ses portes le 19 juillet.


Emploi


      L’Organisation internationale du Travail (OIT) a appelé à des politiques supplémentaires sur la création d’emplois dans les pays du G-20.


Lors de la conférence de presse qu’il a donnée à Moscou, le Directeur général de l’OIT, M. Guy Ryder, a déclaré que le chômage demeure à « des niveaux inacceptables » dans les pays du G-20 qui tous font face à de graves défis s’agissant de l’emploi.


Selon les derniers chiffres de l’OIT, le taux de chômage a augmenté dans la moitié des pays du G-20 et n’a baissé que de façon marginale dans l’autre moitié.   


      M. Ryder a estimé qu’une amélioration significative de la situation restera peu probable à moins que les pays n’entreprennent des politiques ambitieuses pour traiter du manque d’emplois.


Vols en Somaliland


      Le Bureau du Porte-parole a été en mesure de confirmer aujourd’hui que les Services aériens d’aide humanitaire des Nations Unies (UNHAS) ont repris leurs vols hier. 


Syrie


      Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué qu’un convoi interinstitutions des Nations Unies est entré dans la ville d’Alep, le 14 juillet dernier, avec l’appui du Croissant-Rouge syrien. 


Le convoi de 15 camions transportait des articles de secours dont des vivres, des médicaments, un équipement chirurgical, de l’eau et des kits d’hygiène, pour un nombre estimé à 350 000 personnes, dont 40 000 réfugiés palestiniens. 


Le personnel de l’ONU évalue la situation sur le terrain et cherche à gagner un accès plus large pour distribuer l’aide, conformément aux principes humanitaires.  



Ledit personnel a confirmé les pénuries graves d’articles essentiels compte tenu de l’aggravation des combats.  Il a aussi confirmé que les prix des produits de première nécessité, comme le pain et le carburant, a beaucoup augmenté et que les services sociaux sont désormais paralysés dans de grandes parties de la ville. 


Syrie-Armes chimiques


      Le Haut-Représentant pour les affaires de désarmement et Chef de la Mission des Nations Unies chargée d’enquêter sur les allégations concernant l’utilisation des armes chimiques en Syrie se rendra à Damas, la semaine prochaine, à l’invitation du Gouvernement syrien.


L’objet de sa visite est de finaliser les consultations sur les modalités de la coopération nécessaire à une conduite adéquate, sûre et efficace de la Mission.


Le Secrétaire général espère que cette visite donnera lieu à une compréhension mutuelle des questions liées à l’accès pour que la Mission puisse mener ses activités d’établissement des faits, à savoir établir les faits liés aux informations reçues par le Secrétaire général s’agissant des allégations sur l’utilisation d’armes chimiques en Syrie.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel